#i-LAB: iFollow et Par’immune lauréates, Altaroad et Neurophoenix récompensées chacune d’un Grand Prix

#i-LAB: iFollow et Par’immune lauréates, Altaroad et Neurophoenix récompensées chacune d’un Grand Prix

Les résultats de la 20ème édition du Concours National d’aide à la Création d’entreprises innovantes, volet de i-Lab, ont été annoncés le 5 Juillet 2018 en présence de Madame Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Les « Grand Prix », remis à cette occasion ont récompensé les sociétés Altaroad et Neurophoenix, incubées par Agoranov.

2 autres startups accompagnées par l’incubateur Agoranov, iFollow et Par’immune, font également partie des lauréats et recevront une subvention d’un montant maximum de 400 K€.

ILab2018

Les lauréats incubés par Agoranov :

Altaroad propose, à partir d’une technologie reposant sur un réseau de nano-capteurs brevetés enfouis dans les routes et d’algorithmes développés à l’IFSTTAR et l’Ecole polytechnique, une analyse en temps réel de données permettant, par exemple, de détecter l’empreinte ou le poids d’un véhicule spécifique, de piloter une gestion du trafic dans la ville intelligente, d’identifier les zones de l’infrastructure à entretenir, ou de détecter rapidement les situations à risque (verglas, contresens, décalage de véhicule autonome).

iFollow conçoit des solutions robotisées pour aider les préparateurs de commande en entrepôts et les consommateurs en magasin. iLogistics augmente la productivité des salariés et réduit la pénibilité de leur travail. iRetail est un chariot inclusif et innovant adapté à tous les clients.

Neurophoenix est une société de biotechnologie qui développe une molécule neuroprotectrice innovante pour le traitement des maladies neurodégénératives de l’œil (glaucome, neuropathies optiques…). Notre candidat-médicament – qui protège les neurones de la rétine contre la mort et régénère le nerf optique lésé – permet d’enrayer la détérioration de la vision. Il représente un nouvel espoir pour le traitement de ces maladies lourdement handicapantes.

• Les parasites helminthes comme le schistosome prolongent leur espérance de vie dans leurs hôtes humains par la libération ou l’induction d’un certain nombre de facteurs immuno-suppresseurs ou anti-inflammatoires. Les travaux académiques de ces 20 dernières années ont permis de caractériser, cloner et produire à une échelle industrielle la protéine parasitaire P28GST. Son potentiel immunomodulateur a par ailleurs été validé sur des modèles expérimentaux de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et de sclérose en plaques en plus de l’essai Clinique de Phase IIa en cours sur la maladie de Crohn. Par’immune se fixe donc pour objectif le développement de la P28GST comment immunothéraphie contre les pathologies auto-immunes et inflammatoires agressives.