À la Une

Kickstarter: OROSOUND, LES PREMIERS ECOUTEURS SANS FIL POUR MAITRISER SON ESPACE SONORE

Alors que 84% des cadres se plaignent du bruit au bureau, Orosound, jeune startup technologique créée en 2015, révolutionne le secteur de l’acoustique en lançant les premiers écouteurs à gestion intelligente du bruit. Une réponse efficace pour reprendre le contrôle de son espace sonore au travail. Afin de mettre l’innovation au coeur du quotidien, l’équipe lance aujourd’hui sa campagne Kickstarter et seront présents au CES 2017.

Alors que 84% des cadres se plaignent du bruit au bureau, Orosound, jeune startup technologique créée en 2015, révolutionne le secteur de l’acoustique en lançant les premiers écouteurs à gestion intelligente du bruit. Une réponse efficace pour reprendre le contrôle de son espace sonore au travail. Afin de mettre l’innovation au coeur du quotidien, l’équipe lance aujourd’hui sa campagne Kickstarter et seront présents au CES 2017.

Une technologie intelligente de gestion du bruit

Aujourd’hui, aucun casque à contrôle actif de bruit ne propose d’atténuation différenciée selon la nature du bruit. Seuls certains d’entre eux permettent à l’utilisateur plusieurs préréglages adaptés à son environnement : rue, avion, métro ou maison. Face à cette carence, Orosound apporte une réponse sur-mesure. Sa technologie brevetée permet d’analyser la source et la nature de chaque son de façon isolée et d’y apporter un traitement unique, pour un environnement sonore maîtrisé.

Grâce à des fonctionnalités innovantes, l’utilisateur peut personnaliser ce qu’il entend, l’adapter à ses besoins en temps réel et ainsi retrouver concentration et bien-être :

• Une technologie brevetée directionnelle et sélective

Le filtre directionnel permet de déterminer la source des sons émis afin d’appliquer des traitements différents selon leurs directions. Cette technologie unique permet de dissocier les sons utiles venant d’en face, des bruits parasites omnidirectionnels. Par exemple, lors d’une discussion avec un collègue situé en face, l’utilisateur a la possibilité de diminuer le bruit ambiant de 12 dB sans altérer la voix de son interlocuteur.

Le filtre sélectif se charge quant à lui de différencier les types de sons en fonction de leurs caractéristiques spectrales. Ces fonctions permettent à l’utilisateur d’appréhender et de maitriser chacune des composantes de son environnement sonore de façon inédite.

• Une réduction active de bruit modulable

Les écouteurs donnent la possibilité de gérer le volume du bruit de 0 à 30 dB grâce à un slider. Cette fonctionnalité offre le choix de moduler le niveau de bruit ambiant : l’utilisateur devient ainsi acteur de son espace sonore. En adaptant le slider, il peut s’isoler complètement de son environnement en coupant tous les bruits ou en choisir le volume, comme il choisirait celui de sa musique.

 

Lancée le 18 octobre 2016 à 18H pour 35 jours, la campagne Kickstarter a pour objectif de récolter 60 000€ de fonds nécessaires pour assurer une production à grande échelle et accompagner la phase de commercialisation.

Découvrez nos 7 startups finalistes des Grands Prix de l'Innovation de la Ville de Paris 2016

Le 18 octobre étaient annoncés les noms des startups finalistes des Grands Prix de l'Innovation de la Ville de Paris 2016. Parmi les finalistes comptent 6 sociétés accompagnées par Agoranov: EarthCube, LightOn, Loma Innovation, Scortex, Skello et Woodoo.

Le 18 octobre étaient annoncés les noms des startups finalistes des Grands Prix de l’Innovation de la Ville de Paris 2016.
Parmi les finalistes comptent 7 sociétés accompagnées par Agoranov: Angus.ai, EarthCube, LightOn, Loma Innovation, Scortex, Skello et Woodoo.

– catégorie Technologies Numériques: Angus.aiEarthCube et LightOn
– catégorie Usine du futur: Loma Innovation et Scortex
– catégorie Services aux entreprises: Skello
– catégorie Eco Innovations: Woodoo

Les gagnants par catégorie seront dévoilés lors de la cérémonie finale qui aura lieu le 14 décembre prochain à Paris.
Les Grands Prix de l’Innovation de la Ville de Paris ont pour vocation de soutenir le développement d’entreprises innovantes franciliennes dans des secteurs en forte croissance, et de récompenser celles qui vont, par leur innovation, améliorer la vie de la cité et développer le tissu économique parisien.

31 startups accompagnées par Agoranov citées dans le palmarès Le Point

Réuni par le journal Le Point, un jury d'experts a passé en revue près de 1500 startups françaises afin de mettre en lumière les plus prometteuses d'entre elles. Le Grand Palmarès réunissant les 300 startups élues a été publié dans le numéro du jeudi 13 octobre et l'on y retrouve 31 sociétés accompagnées par Agoranov.

Réuni par le journal Le Point, un jury d’experts a passé en revue près de 1500 startups françaises afin de mettre en lumière les plus prometteuses d’entre elles. Le Grand Palmarès qui présente les 300 startups élues a été publié dans le numéro du jeudi 13 octobre et l’on y retrouve 31 sociétés accompagnées par Agoranov.

– catégorie Culture: Iconem
– catégorie Cleantech: Deepki, PlumeLabs et Woodoo
– catégorie Foodtech: Ynsect
– catégorie Intelligence Artificielle: Angus.ai, Dataiku, Deepomatic, Qynapse, Regaind et Shift Technology
– catégorie Santé: Biomodex, Cardiologs, Corwave, Damae, DNA Script, Doctolib, Dynseo, Instent et Roger Voice
– catégorie Edutech: Leka
– catégorie Drones: Airinov
– catégorie Objets Connectés: FeetMe et Percko
– catégorie LegalTech: Doctrine et Legalstart
– catégorie Robotique: Blue Frog Robotics et Stanley Robotics
– catégorie Transports: Drust et Wingly

Et bien sûr Criteo, cité dans l’article de fond comme une référence en termes d’ambition et de réussite internationale.

A ce jour, les 320 startups innovantes accompagnées par Agoranov ont créé 5 000 emplois directs et levé 400 M€ auprès de fonds privés. 5 d’entre elles sont en bourse dont Criteo au NASDAQ.

Aliad entre au capital de Proxem

Né en 2007, Proxem édite des solutions logicielles pour l'analyse sémantique des données textuelles (réseaux sociaux, retours clients, mails...), offrant à ses clients une synthèse intelligible pour la prise de décision. C'est d'ailleurs son client et partenaire depuis 2 ans Air Liquide qui entre aujourd'hui à son capital...

[D’après l’article de Capital Finance]

Né en 2007, Proxem édite des solutions logicielles pour l’analyse sémantique des données textuelles (réseaux sociaux, retours clients, mails…), offrant à ses clients une synthèse intelligible pour la prise de décision. C’est d’ailleurs son client et partenaire depuis 2 ans Air Liquide qui entre aujourd’hui à son capital via sa structure de corporate venture, Aliad, avec une enveloppe au montant gardé confidentiel. Cet investissement fait suite au ticket de 1 M€ apporté par Odyssée Venture en février.

CarThera bénéficie d’une aide de 5,7 millions d’euros du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) pour son projet DOME

CarThera, qui conçoit et développe des dispositifs médicaux innovants destinés au traitement de pathologies cérébrales, annonce avoir reçu une aide de 5,7 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets « Projets de R&D Structurants Pour la Compétitivité » (PSPC) du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), piloté par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI) et opéré par Bpifrance, pour son projet DOME.

[Reprise du communiqué de presse de Carthera]

Paris, le 12 octobre 2016 –

Ce projet vise à accompagner le développement et la mise sur le marché de dispositifs ultrasonores implantables qui permettent l’ouverture temporaire et contrôlée de la barrière hémato-encéphalique (BHE), afin d’augmenter l’efficacité des traitements des patients atteints de tumeurs du cerveau, mais aussi possiblement de patients souffrant de maladies neuro-dégénératives.

Le financement a été accordé suite à l’étude approfondie du dossier présenté par CarThera en tant que chef de file d’un consortium créé avec l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et en association avec un panel de sous-traitants experts. Il intervient après la parution en juin dans Science des résultats préliminaires d’une étude de phase 1/2a sur le glioblastome (Hôpital de la Pitié-Salpêtrière – Pr. Alexandre Carpentier), validant le concept de l’implant intracrânien ultrasonore SonoCloud développé par CarThera.

Ce financement permettra la réalisation d’une étude de phase 2b/3 dans le glioblastome, un essai clinique de grande envergure qui inclura environ 200 patients, avec des centres en Europe et aux Etats-Unis. Il permettra également de financer plusieurs études exploratoires notamment pour la maladie d’Alzheimer ; les résultats de l’essai clinique de phase 1/2a ayant ouvert la voie à ce type d’applications plus vastes.

« Au travers de subventions octroyées par la région Île-de-France et Bpifrance, CarThera a bénéficié du soutien constant des pouvoirs publics depuis sa création en 2010. Aujourd’hui, l’engagement de financement conséquent de Bpifrance pour le compte de l’Etat témoigne de la confiance en notre équipe et d’un réel intérêt des professionnels du secteur pour le projet de CarThera », déclare Frédéric Sottilini, Directeur Général de CarThera. « En soutenant notre projet, Bpifrance reconnaît notre potentiel de développement et nous permet de poursuivre nos objectifs ambitieux. Nous allons pouvoir initier dès à présent les démarches auprès de la FDA (Food and Drug Administration) pour la réalisation des essais cliniques de phase 2b/3 qui seront réalisés en partie sur le sol américain, et aborder avec sérénité notre prochaine levée de fonds auprès de fonds institutionnels et corporate. »

La BHE (Barrière Hémato-Encéphalique) limite l’accès au cerveau pour la plupart des chimiothérapies et réduit ainsi fortement l’efficacité des immunothérapies, qui se sont avérées salvatrices pour d’autres tumeurs solides comme le cancer du sein ou le mélanome. Les conséquences de cet obstacle se traduisent par un ralentissement du développement de nouveaux traitements. Depuis 1998, près de 75 molécules indiquées pour les tumeurs cérébrales ont été abandonnées, faute de résultats probants. Il paraît donc nécéssaire de trouver des solutions pour passer outre cette barrière et offrir aux patients atteints de tumeurs cérébrales de nouvelles perspectives.

Marie Zwarg, responsable sectoriel santé chez Bpifrance, ajoute : « Les derniers travaux de CarThera sont unanimement salués comme de nouvelles solutions innovantes pour le traitement des pathologies cérébrales. Le financement accordé par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir va permettre à cette start-up d’accélérer le développement de ses solutions et d’apporter une innovation disruptive sur un marché à fort potentiel de croissance. »

Bpifrance est l’opérateur de gestion des Projets de recherche et développement Structurants Pour la Compétitivité (PSPC) du Programme d’Investissements d’Avenir, piloté par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI). Ces projets ont vocation à structurer les filières industrielles ou à en faire émerger de nouvelles. Ils visent, par le financement de programmes ambitieux, à renforcer les positions des entreprises françaises sur les marchés porteurs et plus largement la position économique d’un tissu d’entreprises, en confortant ou construisant des relations collaboratives pérennes entre industries, services et organismes de recherche.

 

A propos de SonoCloud
SonoCloud est un dispositif médical innovant développé par la société CarThera et capable d’émettre des ultrasons à la demande pour perméabiliser temporairement les vaisseaux sanguins du cerveau dans le but d’accroître la diffusion des molécules thérapeutiques. Inventé par le Pr Alexandre Carpentier et développé en collaboration avec le Laboratoire Thérapie et Applications Ultrasonores (LabTAU U1032) de l’Inserm, SonoCloud est un implant ultrasonore qui est inséré dans l’os du crâne à l’issue d’un acte de neurochirurgie standard et activé juste avant chaque chimiothérapie. Deux minutes d’émission d’ultrasons de faible intensité permettent d’ouvrir la Barrière Hémato Encéphalique (BHE) pendant 6h et de diffuser dans le cerveau des concentrations de molécules thérapeutiques cinq à sept fois plus importantes, avec une bonne tolérance.

A propos de CarThera 
Spécialisée dans les ultrasons thérapeutiques, CarThera conçoit et développe des dispositifs médicaux innovants destinés au traitement de pathologies cérébrales. Spin-off de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), CarThera valorise les travaux de recherche et les inventions du Professeur Alexandre Carpentier, neurochirurgien des Hôpitaux de Paris reconnu à l’international dans le domaine des nouvelles technologies appliquées au cerveau.
CarThera a mis au point le SonoCloud®, un implant intracrânien ultrasonore qui permet d’ouvrir temporairement la barrière hémato-encéphalique (BHE). Cette perméabilisation des vaisseaux sanguins cérébraux permet de diffuser des concentrations cinq à sept fois plus importantes de molécules thérapeutiques dans le cerveau, et notamment des chimiothérapies, sans en augmenter la dose ni la toxicité. Un essai clinique de phase 1/2a est en cours dans le glioblastome, une pathologie pour laquelle les options thérapeutiques sont très limitées. Les premiers résultats, soutenus par une publication dans la revue scientifique Science Translational Medicine, confirment le potentiel thérapeutique de SonoCloud. Le franchissement de la BHE, une première mondiale, ouvre également des perspectives pour des indications neuro-dégénératives comme la maladie d’Alzheimer.
Fondée en 2010 par le Pr Alexandre Carpentier, CarThera est basée à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) à Paris et possède des laboratoires à Lyon (Bioparc Laënnec). La société, dirigée par Frédéric Sottilini, collabore étroitement avec le Laboratoire Thérapie et Applications Ultrasonores (LabTAU) de l’INSERM et est soutenue depuis sa création par l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris, l’Université Pierre et Marie Curie, l’ANR, le Ministère de la Recherche, la région Ile-de-France, Bpifrance, Medicen Paris Region et Lyonbiopôle.
www.carthera.eu
@CarThera

A propos de Bpifrance
Bpifrance, filiale de la Caisse des Dépôts et de l’État, partenaire de confiance des entrepreneurs, accompagne les entreprises, de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance assure, en outre, des services d’accompagnement et de soutien renforcé à l’innovation, à la croissance externe et à l’export, en partenariat avec Business France et Coface.
Bpifrance propose aux entreprises un continuum de financements à chaque étape clé de leur développement et une offre adaptée aux spécificités régionales.
Fort de 45 implantations régionales (90 % des décisions prises en région), Bpifranceconstitue un outil de compétitivité économique au service des entrepreneurs. Bpifrance agit en appui des politiques publiques conduites par l’État et par les Régions pour répondre à trois objectifs :

accompagner la croissance des entreprises ;
préparer la compétitivité de demain ;
contribuer au développement d’un écosystème favorable à l’entrepreneuriat.
Avec Bpifrance, les entreprises bénéficient d’un interlocuteur puissant, proche et efficace, pour répondre à l’ensemble de leurs besoins de financement, d’innovation et d’investissement.

Doctrine annonce sa première levée de fonds

Après moins de 6 mois d'existence, la startup Doctrine, incubée depuis juin 2016 chez Agoranov, fait le buzz en annonçant avoir récolté 2 millions d'euros pour son premier financement. Le montant moyen d'un premier tour de table est généralement de 200 à 500 000 euros.

Après moins de 6 mois d’existence, la startup Doctrine, incubée depuis juin 2016 chez Agoranov, fait le buzz en annonçant avoir récolté 2 millions d’euros pour son premier financement. Le montant moyen d’un premier tour de table est généralement de 200 à 500 000 euros. Ce sont Otium Venture, Kima Ventures, The Family, le cofondateur de Fotolia Oleg Tscheltzoff, celui de Dataiku Florian Douetteau et Thibault Viort qui ont apporté leur soutien à la startup, qui propose un moteur de recherche juridique déjà utilisé par plus de 5000 avocats.

[Plus d’information sur Les Echos Entrepreneurs]

 

Leka, Orosound, Plume Labs et Tempow seront au CES 2017

Depuis 50 ans, le CES de Las Vegas est le grand rendez-vous annuel de l’électronique grand public organisé par la Consumer Technology Association (CTA) qui s’impose désormais sur la scène numérique et startup. Après avoir reçu 230 candidatures, Business France a sélectionné 28 startups françaises

Depuis 50 ans, le CES de Las Vegas est le grand rendez-vous annuel de l’électronique grand public organisé par la Consumer Technology Association (CTA) qui s’impose désormais sur la scène numérique et startup.

Après avoir reçu 230 candidatures, Business France a sélectionné 28 startups françaises pour l’édition 2017, qui aura lieu du 5 au 8 janvier 2018. Ces startups exposeront à l’Eureka Park sur des stands aux couleurs de la French Tech.

Ce sera l’occasion pour 4 startups accompagnées par Agoranov d’y faire connaître leurs innovations: LEKA dans la catégorie e-Health, PLUME LABS dans la catégorie Smart Home et OROSOUND et TEMPOW dans la catégorie Entertainment.

RogerVoice annonce une levée de fonds de 500K€

RogerVoice, la startup qui propose aux sourds et malentendants une application leur permettant de téléphoner, annonce une première levée de fonds réussie.

RogerVoice, la startup qui propose aux sourds et malentendants une application leur permettant de téléphoner, annonce une première levée de fonds réussie.
Pilotée par 1001pact.com​, plateforme d’investissement participatif dédiée aux entreprises sociales et au développement durable, la levée de fonds a réuni plusieurs clubs de business angels, notamment Business Angels des Grandes Ecoles, Femmes Business Angels, et Sophia Business Angels.
L’application, qui compte déjà plus de 10 000 téléchargements, pourra ainsi être développée plus avant à l’international.

Plus d’informations ICI

Drust annonce une levée de fonds de 3M€

Drust, la startup à l’origine du boitier connecté pour les voitures AKOLYT, vient de boucler une levée de 3 millions d’euros auprès de la MACIF, de BPI France et de l'ADEME. Un premier tour de table qui accompagnera le lancement commercial de son produit, prévu d’ici fin 2016.

[d’après Maddyness et le communiqué de presse officiel de Drust]

Paris, 19 septembre 2016

Drust, la startup à l’origine du boitier connecté pour les voitures AKOLYT, vient de boucler une levée de 3 millions d’euros auprès de la MACIF, de BPI France et de l’ADEME. Un premier tour de table qui accompagnera le lancement commercial de son produit, prévu d’ici fin 2016.

Le marché mondial des services associés à la voiture connectée devrait générer 350 milliards de dollars de chiffre d’affaires d’ici 2020, selon un récent rapport de PTOLEMUS Consulting. Un marché grandissant, sur lequel se positionne la startup Drust, créée en 2014 par trois anciens ingénieurs motoristes de PSA Peugeot Citroën. Celle-ci, via son boitier AKOLYT, ambitionne ainsi d’apporter au conducteur des informations et des conseils personnalisés sur sa conduite et la maintenance de sa voiture, du diagnostic moteur aux statistiques de chaque trajet en passant par l’alerte batterie à plat. 

“ On veut être une porte ouverte sur une nouvelle expérience de conduite “

Michael Fernandez, cofondateur de Drust

La jeune pousse, qui déclare pouvoir faire économiser près de 250 euros par an à chaque conducteur, annonce aujourd’hui avoir bouclé une première levée de fonds detrois millions d’euros auprès du groupe Macif, leader français de l’assurance auto, mais également de l’ADEME et de la BPI. Après une campagne de crowdfunding réussie en février 2015, qui lui a permis de vendre plus de 600 boitiers en pré-commande, ce tour de table a deux objectifs principaux :

TRANSFORMER son produit. Le boitier AKOLYT, encore en développement, profitera des retours des premiers utilisateurs tests afin d’évoluer et de préparer au mieux son lancement, d’ici quelques semaines.

RECRUTER de nouveaux talents. La startup, passée de 7 collaborateurs en mars 2015 à 20 aujourd’hui, compte également intégrer 10 nouvelles personnes à son équipe, afin d’accompagner son développement.

Le boitier AKOLYT, compatible aujourd’hui avec 85% du parc roulant, sera commercialisé dès la fin de l’année 2016, au départ uniquement en ligne sur le site de Drust. La startup, en discussion avec des revendeurs physiques tels que la Fnac, Boulanger ou encore Feu Vert et Norauto, déclare néanmoins ne pas vouloir pour le moment commercialiser son produit hors internet.

“ On ira sur le retail lorsque notre produit sera mûr et que les revendeurs seront également assez mûrs pour vendre des objets connectés “

Michael Fernandez

Si Drust ne communique pas aujourd’hui sur ses objectifs chiffrés, la jeune pousse dont le boitier est commercialisé 119 euros TTC s’apprête à accélérer la mise en place de partenariats avec des acteurs de l’automobile, à l’image de celui déjà initié avec le groupement de revendeurs de pièces de rechange Flauraud. Elle vise l’international d’ici 2017, alors même que 25% des ventes de sa campagne de crowdfunding ont été réalisées dans le reste de l’Europe.

AGORANOV ACCUEILLE 7 NOUVELLES STARTUPS EN INCUBATION

Bienvenue à:

EARTHCUBE

EarthCube propose une solution compétitive de surveillance spatiale pour les clients ayant besoin de monitorer en quasi temps réel leurs infrastructures ou l'environnement sur des zones très étendues pour des opérations sûres, propres et profitables. Ce service est basé sur l’exploitation d’une constellation de nanosatellites embarquant des capteurs infrarouge innovants

Bienvenue à:

EARTHCUBE

EarthCube propose une solution compétitive de surveillance spatiale pour les clients ayant besoin de monitorer en quasi temps réel leurs infrastructures ou l’environnement sur des zones très étendues pour des opérations sûres, propres et profitables. Ce service est basé sur l’exploitation d’une constellation de nanosatellites embarquant des capteurs infrarouge innovants et sur l’utilisation des dernières avancées en traitement d’image big data.

ERYPHARM

EryPharm is a start-up company founded to develop a unique process for the production of red blood cells, based on a technology developed at the University Pierre et Marie Curie in Paris, France.

ESTIMATE

Estimate est le premier logiciel d’aide à la conception de systèmes électroniques qui permet aux concepteurs d’évaluer la durée d’autonomie de leurs objets connectés alimentés par batterie, rapidement et dès les premières étapes du processus de conception.

OTHERWISE

Otherwise est le premier courtier en assurance collaborative (peer-to-peer) en France. Son objectif est de permettre à ses assurés de réduire significativement le coût de revient de leur assurance en s’appuyant sur un mécanisme inédit et responsabilisant d’« auto-assurance collective ». Pour optimiser la promesse client, Otherwise constitue des groupes d’assurés à taille humaine, rassemblés par affinité comportementale, et les accompagne dans la gestion de leur risque. Otherwise travaille en partenariat avec les assureurs et se positionne sur les marchés de l’assurance dommages et de l’assurance santé.

TEMPOW

Nous développons une enceinte Bluetooth qui peut se connecter et se synchroniser avec toutes les autres enceintes du marché, quelle que soit la marque ou le modèle, pour créer le premier sound system portable. L’utilisateur se connecte depuis son smartphone à l’enceinte Tempow, et celle-ci détecte et se connecte à toutes les autres enceintes Bluetooth à proximité. Le son est ensuite synchronisé et harmonisé en fonction des enceintes connectées, de manière à offrir la meilleure expérience musicale possible.

SKELLO

Skello est un logiciel de planning intelligent spécialisé dans les chaînes de restauration. L’objectif est de permettre au manager d’optimiser la planification de ses équipes, d’extraire et de centraliser les données RH liées à cette planification, et d’améliorer la communication en interne.

ZEEBRA

Zeebra est une application mobile/web pour manager des équipes à distance grâce au partage et à la capitalisation des savoir-faire métier. Elle couvre plusieurs responsabilités du manager d’équipe : animation, formation, coaching, évaluation, pilotage… Zeebra s’applique à toutes sortes de métier : commerciaux, agents de maintenance, ingénieurs conseil, managers… Notre marché est celui des grandes et moyennes entreprises dont les équipes sont dispersées et qui souhaitent renforcer la coopération et l’esprit d’équipe tout en travaillant la performance métier.

EY Prix de l'Entrepreneur de l'Année: Instent et Doctolib récompensés

La remise des prix de la 24ème édition du Prix de l'Entrepreneur de l'Année, organisé par EY, a eu lieu ce 8 septembre et a récompensé deux anciens incubés d'Agoranov.
La startup Doctolib, représentée par son CEO Stanislas Niox-Château

La remise des prix de la 24ème édition du Prix de l’Entrepreneur de l’Année, organisé par EY, a eu lieu ce 8 septembre et a récompensé deux anciens incubés d’Agoranov.
La startup Doctolib, représentée par son CEO Stanislas Niox-Château, a reçu le Prix de la Stratégie Disruptive pour la région Ile-de-France.
Quatre startups étaient également en course pour recevoir le Prix du Public, et c’est finalement Instent et son CEO Franz Bozsak qui se sont illustrés avec 37% des voix.

L’objectif de ce concours est de mettre en lumière des parcours exceptionnels de femmes et d’hommes, moteurs de la croissance et de la compétitivité françaises. Pour plus d’information.

Agoranov a accueilli la cérémonie de remise des prix du Concours Mondial d'Innovation 2030
Lundi 18 Juillet 2016, l'incubateur public Agoranov a eu l'honneur d'accueillir la cérémonie de remise des prix du Concours Mondial d'Innovation 2030 (1ère phase de la deuxième édition, engagée en septembre dernier).
Lundi 18 Juillet 2016

L’incubateur public Agoranov a eu l’honneur d’accueillir la cérémonie de remise des prix du Concours Mondial d’Innovation 2030 (1ère phase de la deuxième édition, engagée en septembre dernier). Lancés par le Président de la République le 2 décembre 2013, les Concours Mondiaux d’innovation ont pour objectif de faire émerger les talents et futurs champions de l’économie française ou étrangers dont le projet d’innovation présente un potentiel particulièrement fort pour l’économie française.

Ce Concours s’inscrit dans le programme des Investissements d’avenir. ​

La cérémonie a récompensé les 72 lauréats des 8 ambitions, en présence de Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche, Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique, d’Anne Lauvergeon, présidente de la Commission Innovation 2030.

A cette occasion, Anne Lauvergeon a également annoncé le lancement de nouvelles phases à l’automne 2016.

12 startups incubées, ou anciennement incubées, au sein d’Agoranov, ​étaient lauréates de cette édition: Acticor Biotech, Auxivia, CorWave, Honestica, My Brain Technologies, Neuradom, Occi, Oncodiag, Orosound, Percko, Qynapse et Regaind.

MyTraffic parmi les 6 lauréats du Prix des Innovateurs-Arcelor Mittal

ArcelorMittal a dévoilé hier, le 21 juillet, les six lauréats de son Prix des Innovateurs, dédié aux talents du marché de l’industrie. Pour cette première édition, deux secteurs étaient à l’honneur : le big data et le stockage de l’énergie.
La startup MyTraffic, incubée par Agoranov, figure parmi les 6 heureux lauréats. MyTraffic propose un outil innovant de sélection d’emplacements commerciaux.

[D’après Maddyness]

ArcelorMittal a dévoilé hier, le 21 juillet, les six lauréats de son Prix des Innovateurs, dédié aux talents du marché de l’industrie. Pour cette première édition, deux secteurs étaient à l’honneur : le big data et le stockage de l’énergie.
La startup MyTraffic, incubée par Agoranov, figure parmi les 6 heureux lauréats. MyTraffic propose un outil innovant de sélection d’emplacements commerciaux.

Initié par le groupe ArcelorMittal, spécialiste de la sidérurgie, le Prix des Innovateurs tend à récompenser les talents du marché de l’industrie. Pour sa première édition, le groupe a invité les startup du big data et du stockage de l’énergie, deux secteurs innovants de l’industrie, à présenter leurs projets. Un appel à candidatures qui a attiré 53 projets déposés par 103 candidats entre décembre 2015 et février 2016.

Au final et après que 12 d’entre-elles soient venues pitcher leurs idées face au jury en mai dernier, 6 projets ont été récompensés hier soir pour leur inventivité, leur maturité d’analyse, leur faisabilité, leurs éventuelles extensions et la qualité de leur présentation. A la clé : des dotations pouvant aller jusqu’à 50 000 euros, ainsi que l’appui des experts d’ArcelorMittal.

Biomunex présente de nouvelles données précliniques confirmant les propriétés médicamenteuses optimales et l'efficacité des anticorps BiXAb®

Biomunex présente de nouvelles données précliniques confirmant les propriétés médicamenteuses optimales et l'efficacité des anticorps BiXAb®. Ces données, présentées à San Francisco lors de la 11ème édition du Next Generation Protein Therapeutics Summit, montrent que la plateforme BiXAb se différencie positivement des plateformes concurrentes. Les anticorps bispécifiques BiXAb ‘Plug-and-Play’ ont montré des propriétés in vitro et une activité in vivo excellentes

[Reprise du communiqué de Biomunex]

Biomunex présente de nouvelles données précliniques confirmant les propriétés médicamenteuses optimales et l’efficacité des anticorps BiXAb®

Ces données, présentées à San Francisco lors de la 11ème édition du Next Generation Protein Therapeutics Summit, montrent que la plateforme BiXAb se différencie positivement des plateformes concurrentes.

Les anticorps bispécifiques BiXAb ‘Plug-and-Play’ ont montré des propriétés in vitro et une activité in vivo excellentes

Paris, le 11 juillet 2016 – Biomunex Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de médicaments anticancéreux sur la base d’anticorps bispécifiques innovants, annonce aujourd’hui que le Dr. Eugène Zhukovsky, Directeur scientifique de Biomunex, a présenté la plateforme unique et propriétaire d’anticorps bispécifiques BiXAb, ainsi que les dernières avancées du programme de R&D interne lors du Next Generation Protein Therapeutics Summit à San Francisco (du 13 au 15 juin). Seule start-up sélectionnée pour une présentation, Biomunex a dévoilé une étude de cas et de nouvelles données démontrant que ses anticorps bispécifiques optimisés possèdent d’excellentes propriétés médicamenteuses, une efficacité optimale et ne nécessitent pas d’ingénierie complexe, grâce à une approche modulaire ‘Plug-and-Play’.

Il existe plusieurs plateformes d’anticorps bispécifiques, mais très peu sont capables de générer des anticorps bispécifiques à la fois faciles à produire (« optimal manufacturability ») et ne présentant pas d’encombrement stérique lors de la liaison des deux cibles – deux propriétés indispensables pour produire efficacement des candidats médicaments. Par ailleurs, la majorité des formats d’anticorps bispécifiques ne permet pas l’utilisation d’anticorps existants. Ils nécessitent la sélection de domaines de liaison dans une bibliothèque d’anticorps prévue à cet effet, ce qui écarte l’approche ‘Plug-and-Play’, une caractéristique particulièrement intéressante pour les sociétés pharmaceutiques.

Le Dr. Zhukovsky a présenté des données sur 10 anticorps différents, qui font l’objet de programmes de R&D chez Biomunex, confirmant ainsi la facilité de production des BiXAb. Dans le cadre d’études de dégradation accélérée, les propriétés physico-chimiques de BMX-002, le candidat médicament le plus avancé parmi les programmes Biomunex, n’ont pas été modifiées pendant plus d’un mois, démontrant l’excellente stabilité des molécules BiXAb. Les résultats in vitro montrent également que la plateforme BiXAb possède d’excellentes propriétés ‘Plug-and-Play’ c’est-à-dire une grande modularité. De surcroit, BMX-002 a présenté une activité synergique sur ses deux cibles et a démontré une efficacité in vivo et des taux de survie supérieurs à ceux de la combinaison d’anticorps anti-EGFR + anti-HER2. Les anticorps BiXAb sont stables, ne se dégradent pas et ne s’agrègent pas pendant une longue période, démontrent une modularité et une grande efficacité, faisant de BiXAb une plateforme particulièrement intéressante pour le développement de médicaments.

Au cours d’un processus de R&D de deux ans, Biomunex a optimisé le format d’anticorps bispécifique licencié par des équipes académiques européennes, le transformant en une plateforme robuste, unique et propriétaire pour la génération d’anticorps thérapeutiques plus efficaces et avec des propriétés médicamenteuses optimales. La société continue de renforcer sa propriété intellectuelle sur la plateforme BiXAb et ses anticorps propriétaires. Début 2016, Biomunex a déposé deux brevets pour ses deux anticorps BiXAb les plus avancés.

« Les études précliniques de preuve de concept sur BMX-002 ont démontré les avantages de notre candidat principal : facilité de production, c’est-à-dire bon niveau d’expression dans les cellules CHO similaires à celui des anticorps parentaux, intégrité structurale, stabilité thermique et absence d’agrégation », indique le Dr. Zhukovsky. « Nous sommes enchantés d’avoir été sélectionnés pour participer à cet événement majeur de l’industrie des protéines thérapeutiques de nouvelle génération, où des acteurs clés du développement de médicaments évaluent et discutent des meilleurs plateformes d’anticorps. »

« Notre plateforme BiXAb est un excellent choix pour la génération d’anticorps thérapeutiques. Elle offre des avantages considérables par rapport à la plupart des formats concurrents. Nous avons montré que les produits issus de notre plateforme propriétaire répondent aux exigences de production, de stabilité et d’efficacité recherchées par les fabricants d’anticorps, les sociétés pharmaceutiques et de biotechnologie », ajoute le Dr. Pierre-Emmanuel Gerard, PDG de Biomunex. « Ces résultats prometteurs nous aideront à choisir notre premier candidat médicament pour le traitement du cancer du pancréas et d’autres types de tumeurs solides en 2016. Ils faciliteront également l’avancement de notre deuxième programme, dédié au traitement d’hémopathies malignes, et s’appuyant sur la grande efficacité cliniquement démontrée des inhibiteurs de checkpoint immunitaire. »

Le Next Generation Protein Therapeutics Summit présente l’ensemble des approches thérapeutiques innovantes dans l’industrie pharmaceutique, au-delà des seuls anticorps. Il couvre la découverte, l’ingénierie et le développement de nouvelles protéines thérapeutiques et les dernières avancées cliniques. L’édition 2016 a mis en valeur plus de 40 présentations et études de cas portant sur de nouvelles données, y compris celle de Biomunex sur la plateforme BiXAb. Elle a rassemblé chercheurs de haut niveau et spécialistes du développement issus de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique.

A propos de Biomunex
Biomunex Pharmaceuticals est une société biopharmaceutique française dédiée à la découverte et au développement de médicaments anticancéreux, sur la base d’anticorps bispécifiques innovants. Biomunex développe une immunothérapie de pointe contre plusieurs types de cancers en s’appuyant sur une plateforme unique et propriétaire. Cette plateforme modulaire ‘Plug and Play’ d’anticorps bispécifiques BiXAb lui permet de générer des candidats médicaments propriétaires avec une grande activité anti-tumorale, faciles à produire, et avec des propriétés médicamenteuses optimales.
BMX-002, le candidat médicament le plus avancé issu de cette plateforme, a montré une efficacité in vivo supérieure dans le cancer du pancréas, l’un des cancers les plus agressifs. Les études précliniques initiales ont confirmé son potentiel à devenir une percée thérapeutique. BMX-002 est également en cours d’évaluation pour le traitement d’autres cancers, qui pourraient répondre à son mécanisme d’action.
Dotée d’une grande expertise scientifique en oncologie, l’équipe de management de Biomunex est composée de managers internationaux et de « drug developers » expérimentés de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique.
Biomunex a été créée en 2014 et a déjà levé plus de 1,5 million d’euros en amorçage auprès de business angels et en subventions provenant du Ministère de la Recherche et de Bpifrance.
http://www.biomunex.com/

I-LAB: retour sur l'édition du 18e Concours national d'aide à la création d'entreprises innovantes

Le 6 juillet dernier dans l'enceinte du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, étaient récompensés les 56 lauréats de la 18e édition de I-LAB.

Le 6 juillet dernier dans l’enceinte du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, étaient récompensés les 56 lauréats de la 18e édition de I-LAB.

Afin de favoriser la création d’entreprises de technologies innovantes, le ministère chargé de la Recherche organise chaque année un Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, volet de i-LAB. Ce concours, organisé en partenariat avec BpiFrance, permet de soutenir les meilleurs projets de création d’entreprises de technologies innovantes, en leur offrant une aide financière et un accompagnement adapté.

Le jury national a cette année distingué 56 lauréats « création-développement » parmi les 347 candidatures reçues au concours national. Les lauréats sélectionnés ont déjà établi la preuve du concept. Ils envisagent la création d’une entreprise de technologies innovantes à court terme ou viennent de créer leur entreprise. L’entreprise ainsi créée reçoit une subvention d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 450 000 €.

Parmi eux comptaient 12 startups accompagnées par Agoranov, à savoir Angus.ai, Antescofo, Celescreen, Diam Concept, Dibotics, DNA Script, Erypharm, Intento Design, OroSound, Qynapse, Seamless Waves et Sensewaves.

Voir le communiqué de presse du Ministère ICI

Biomodex est lauréat des prix EDF Pulse 2016

Le 30 juin a eu lieu la remise des prix de la troisième édition du concours EDF Pulse, qui récompense des start-up européennes.
Les internautes, via 150.000 votes, avaient départagé les finalistes. Les trois lauréats recevront à la fois un soutien financier de 100.000 euros chacun et bénéficieront d'une campagne de communication et

[D’après Les Echos]

Le 30 juin a eu lieu la remise des prix de la troisième édition du concours EDF Pulse, qui récompense des start-up européennes.
Les internautes, via 150.000 votes, avaient départagé les finalistes. Les trois lauréats recevront à la fois un soutien financier de 100.000 euros chacun et bénéficieront d’une campagne de communication et d’un accompagnement sur la durée. Autant d’éléments qui doivent permettre d’accélérer la croissance et de faire progresser la notoriété de startups qui, pour ­concourir, devaient être en mesure de lancer un produit d’ici à la fin 2016 ou d’engager des tests, pour celles du monde de la santé. Les trois vainqueurs sont Biomodex, incubé au sein d’Agoranov, Ecoisme et Kara.

Biomodex a mis au point des maquettes de simulation qui reproduisent les propriétés biomécaniques du corps humain, et en particulier des organes. Ces maquettes, imprimées en 3D, imitent au plus près l’anatomie du corps humain. Elles permettent au chirurgien de préparer son intervention en amont d’une opération pour réduire les risques et diminuer les complications.

Deepki accélère son développement en levant près de 2,3M€

Deepki, qui utilise les données de ses clients pour leur permettre de réaliser des économies d’énergies dans l’immobilier, annonce une levée de 2 millions d’euros, auprès de Hi Inov, d’Emertec Gestion et du fonds SNCF Digital Ventures, qui réalise avec la startup son premier investissement.

Deepki, qui utilise les données de ses clients pour leur permettre de réaliser des économies d’énergies dans l’immobilier, annonce une levée de 2 millions d’euros, auprès de Hi Inov, d’Emertec Gestion et du fonds SNCF Digital Ventures, qui réalise avec la startup son premier investissement.

Deepki, jeune entreprise innovante créée en septembre 2014 par Vincent Bryant et Emmanuel Blanchet, permet à ses clients de faire des économies d’énergie sans installer de compteur et sans réaliser d’audit. Comment ? Grâce à la data ! Editant Deepky Ready, une plateforme SaaS d’analyse de données, la jeune pousse permet d’améliorer significativement l’efficacité énergétique des parcs immobiliers multi-sites et a déjà séduit une soixantaine de clients dont la Caisse d’Epargne, Johnson & Johnson, mais aussi Orange ou encore la SNCF.

Cette dernière a d’ailleurs pris part au capital de la société via son fonds d’investissement SNCF Digital Ventures, aux côtés des fonds Hi Inov 1 et d’Emertec 5 dans le premier tour de table de la jeune pousse. D’un montant de 2 millions d’euros, cette première levée qui s’accompagne de 340 000 euros obtenus dans le cadre du Concours Innovation Numérique de Bpifrance, permettra à la société d’accélérer son développement commercial en France et à l’international et de poursuivre l’investissement technologique.

Incubée par Agoranov jusqu’en mai 2016, Deepki a déjà analysé plus de 100 000 bâtiments grâce à sa solution qui permet aux gestionnaires de parcs immobiliers multi-sites de collecter, mais aussi de visualiser en un dashboard leurs données et ainsi d’identifier les sites performants des bâtiments posant problème. Deepki permet d’anticiper les dérives de consommations et de cibler les gisements d’économies d’énergie mais aussi de prioriser les opérations de maintenance.

Première mondiale : SonoCloud® perméabilise les vaisseaux du cerveau chez l’homme grâce aux ultrasons

Première mondiale : SonoCloud® perméabilise les vaisseaux du cerveau chez l’homme grâce aux ultrasons, permettant ainsi une pénétration accrue des molécules thérapeutiques 

Un article scientifique publié ce jour dans Science Translational Medicine valide le concept de cet implant intracrânien ultrasonore développé par la société CarThera, anciennement incubée chez Agoranov.

[Communiqué de presse]

Première mondiale : SonoCloud® perméabilise les vaisseaux du cerveau chez l’homme grâce aux ultrasons, permettant ainsi une pénétration accrue des molécules thérapeutiques 

Un article scientifique publié ce jour dans Science Translational Medicine valide le concept de cet implant intracrânien ultrasonore développé par la société CarThera, anciennement incubée chez Agoranov.

Cette prouesse, réalisée par des équipes de l’AP-HP, de l’UPMC, de l’Inserm et de l’ICM sur des tumeurs cérébrales, ouvre la voie à des applications plus vastes dans les maladies neurologiques

Paris, le 15 juin 2016 – CarThera, société française basée à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), qui conçoit et développe des dispositifs médicaux innovants destinés au traitement de pathologies cérébrales, annonce aujourd’hui, en association avec l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), la publication d’un article scientifique sur les tous premiers franchissements de la Barrière Hémato-Encéphalique (BHE), grâce aux ultrasons, dans la revue Science Translational Medicine.

La perméabilisation temporaire des vaisseaux sanguins cérébraux par ultrasons permet une diffusion accrue des molécules thérapeutiques, et notamment des chimiothérapies, qui, le plus souvent, pénètrent insuffisamment dans le cerveau. Cette première mondiale, réalisée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, ouvre des perspectives thérapeutiques importantes pour les cancers du cerveau, mais également pour des pathologies neuro-dégénératives comme la maladie d’Alzheimer, pour lesquelles des molécules efficaces ne pouvaient pas jusqu’alors pénétrer dans le cerveau.

L’article “Clinical trial of blood-brain barrier disruption by pulsed ultrasound” présente les résultats préliminaires des 15 premiers patients inclus depuis juillet 2014 dans un essai clinique de phase 1/2a dans l’indication de glioblastome (tumeurs cérébrales malignes agressives) en récidive. Le but de l’essai était d’accroître la perméabilité des vaisseaux cérébraux, normalement très étanches du fait de la BHE, afin d’accroitre la diffusion des chimiothérapies injectées par intraveineuse dans le cerveau. Pour la première fois au monde, des ouvertures de la BHE ont pu être observées de façon répétée chez les patients traités avec SonoCloud. La tolérance et la sécurité sont bonnes, les ultrasons étant de même intensité que ceux utilisés pour une échographie.

« La BHE est une des dernières frontières majeures en neurosciences. La publication des résultats de notre étude dans l’un des plus prestigieux journaux scientifiques américains constitue une belle reconnaissance pour cette première médicale », souligne le Professeur Alexandre Carpentier, neurochirurgien à l’hôpital de la Pitié–Salpêtrière, inventeur du dispositif SonoCloud et fondateur de CarThera.

« Le journal Science Translational Medicine a publié nos travaux en un temps record », ajoute le Docteur Ahmed Id Baih, investigateur principal de l’essai clinique, neuro-oncologue à l’hôpital de la Pitié–Salpêtrière. « Nous sommes heureux de voir que la communauté scientifique internationale reconnaît les avancées de la recherche française. »

« Cette publication scientifique valide le concept de SonoCloud et va nous permettre de démarrer les prochaines étapes cliniques en vue de la commercialisation du dispositif. Nous prévoyons de lever des fonds en 2017 pour financer un essai clinique de phase 2b/3 de grande envergure qui inclura environ 200 patients, avec des centres en Europe et aux Etats-Unis », déclare Frédéric Sottilini, Directeur Général de CarThera. « SonoCloud pourrait alors être mis sur le marché en 2020 pour l’indication glioblastome en récidive, le temps d’obtenir le marquage CE et l’approbation FDA. En parallèle, la société réalisera des études exploratoires dans d’autres indications, dont la maladie d’Alzheimer. »

Selon les estimations de la société, à l’échelle mondiale, parmi les 250 000 patients diagnostiqués chaque année d’une tumeur du cerveau, plus de 160 000 pourraient bénéficier de l’innovation SonoCloud (principalement des cancers primitifs du cerveau et certaines métastases cérébrales d’autres cancers). Cela représente un marché de 1,5 milliard d’euros.

A propos de SonoCloud 
SonoCloud est un dispositif médical innovant développé par la société CarThera et capable d’émettre des ultrasons à la demande pour perméabiliser temporairement les vaisseaux sanguins du cerveau dans le but d’accroître la diffusion des molécules thérapeutiques. Inventé par le Pr Alexandre Carpentier et développé en collaboration avec le Laboratoire Thérapie et Applications Ultrasonores (LabTAU U1032) de l’Inserm, SonoCloud est un implant ultrasonore qui est inséré dans l’os du crâne à l’issue d’un acte de neurochirurgie standard et activé juste avant chaque chimiothérapie. Deux minutes d’émission d’ultrasons de faible intensité permettent d’ouvrir la BHE pendant 6h et de diffuser dans le cerveau des concentrations de molécules thérapeutiques cinq à sept fois plus importantes, avec une bonne tolérance.

A propos de la Barrière Hémato-Encéphalique 
Dans le cerveau, la paroi des vaisseaux est particulièrement étanche afin de limiter l’exposition des neurones aux agents toxiques et aux dépôts de protéines. Cette propriété souhaitable est cependant un handicap majeur lorsque des maladies cérébrales nécessitent un traitement. En effet, 99% des médicaments potentiellement efficaces sont bloqués par cette barrière vasculaire dite Barrière Hémato-Encéphalique (BHE) et ne peuvent pénétrer dans le cerveau. Depuis plus de 50 ans, les scientifiques cherchent, avec de grandes difficultés, des voies de contournement de cette barrière.

A propos de CarThera 
Spécialisée dans les ultrasons thérapeutiques, CarThera conçoit et développe des dispositifs médicaux innovants destinés au traitement de pathologies cérébrales. Spin-off de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), CarThera valorise les travaux de recherche et les inventions du Professeur Alexandre Carpentier, neurochirurgien des Hôpitaux de Paris reconnu à l’international dans le domaine des nouvelles technologies appliquées au cerveau.
CarThera a mis au point le SonoCloud®, un implant intracrânien ultrasonore qui permet d’ouvrir temporairement la barrière hémato-encéphalique (BHE). Cette perméabilisation des vaisseaux sanguins cérébraux permet de diffuser des concentrations cinq à sept fois plus importantes de molécules thérapeutiques dans le cerveau, et notamment des chimiothérapies, sans en augmenter la dose ni la toxicité. Un essai clinique de phase 1/2a est en cours dans le glioblastome, une pathologie pour laquelle les options thérapeutiques sont très limitées. Les premiers résultats, soutenus par une publication dans la revue scientifique Science Translational Medicine, confirment le potentiel thérapeutique de SonoCloud. Le franchissement de la BHE, une première mondiale, ouvre également des perspectives pour des indications neuro-dégénératives comme la maladie d’Alzheimer.
Fondée en 2010 par le Pr Alexandre Carpentier, CarThera est basée à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) à Paris et possède des laboratoires à Lyon (Bioparc Laënnec). La société, dirigée par Frédéric Sottilini, collabore étroitement avec le Laboratoire Thérapie et Applications Ultrasonores (LabTAU) de l’INSERM et est soutenue depuis sa création par l’ANR, le Ministère de la Recherche, la région Ile-de-France, Bpifrance, Medicen Paris Region et Lyonbiopôle.

Naskeo Environnement renforce ses fonds propres en vue de poursuivre son développement

Le principal constructeur français d'unités de production de biogaz a annoncé une augmentation de capital de 2 millions d'euros par ses actionnaires historiques. Ce renforcement financier a pour objectif d'intensifier son développement en France et à l'international.

Naskeo, société de 35 salariés, présente depuis 11 ans dans le secteur de la méthanisation, a décidé de renforcer sa structure financière. Cette augmentation de capital de 2 millions d'euros a été réalisée par les fonds XANGE et IDINVEST PARTNERS spécialisés dans l'innovation et déjà présents au capital depuis 2007.

[Communiqué de presse]

Le principal constructeur français d’unités de production de biogaz a annoncé une augmentation de capital de 2 millions d’euros par ses actionnaires historiques. Ce renforcement financier a pour objectif d’intensifier son développement en France et à l’international.

Naskeo, société de 35 salariés, présente depuis 11 ans dans le secteur de la méthanisation, a décidé de renforcer sa structure financière. Cette augmentation de capital de 2 millions d’euros a été réalisée par les fonds XANGE et IDINVEST PARTNERS spécialisés dans l’innovation et déjà présents au capital depuis 2007.

Dans un contexte français marqué par un ralentissement, la société a diversifié avec succès ses activités depuis 2015 vers l’international, avec la concrétisation de plusieurs marchés de développement et d’ingénierie en Europe et en Asie.

Aurélien LUGARDON, président directeur général de Naskeo, confirme :  » Le biogaz se développe fortement au niveau mondial. Nous avons comme objectif de prendre position, de façon pérenne, dans au moins trois pays étrangers d’ici fin 2017.  »

La société utilisera également les fonds levés pour poursuivre son développement en France, dans un premier temps sur des projets d’injection de biométhane. La société espère également la sortie à court-terme d’un nouveau tarif d’achat de l’électricité produite à partir de biogaz, annoncée par le gouvernement pour 2016, afin de relancer de nombreux projets agricoles en cogénération déjà développés.

Julien MIALARET, Directeur des Investissements d’IDINVEST PARTNERS, indique : « Nous sommes persuadés que Naskeo est l’acteur qui consolidera le marché du biogaz. Les objectifs de la France en matière de biogaz sont ambitieux et les projets identifiés nombreux. »

Dominique AGRECH, Directeur chez XANGE, ajoute : « Au-delà de la reconnaissance dont elle bénéficie dans la filière, la société a besoin d’une structure financière solide. Cette opération donne les moyens à l’équipe dirigeante de concrétiser cette ambition. »

A propos de Naskeo Environnement

Naskeo Environnement est une société à capitaux 100% français, spécialisée dans le domaine de la méthanisation agricole et territoriale. Naskeo possède 11 années d’expériences au cours desquelles la société a développé et construit une trentaine de projets de 100 kWél à 2 MWél.

Tremplin Sénat 2016: 8 finalistes et 2 startups primées issues d'Agoranov

Co-organisé par le Sénat et l’ESSEC Business School, la finale de Tremplin Entreprises 2016, concours de référence pour les entreprises innovantes en France, a présenté le 20 juin 2016 au Sénat, les 30 startups finalistes aux investisseurs et business angels.

Co-organisé par le Sénat et l’ESSEC Business School, la finale de Tremplin Entreprises 2016, concours de référence pour les entreprises innovantes en France, a présenté le 20 juin 2016 au Sénat, les 30 startups finalistes aux investisseurs et business angels.

Cette année, 380 porteurs de projets ont participé au concours, un nouveau record pour cette 16e édition. Après avoir été sélectionnées par un jury de 45 experts, 30 pépites de l’innovation étaient prêtes à relever le dernier défi : séduire les investisseurs et recevoir l’un des 8 Prix à la Finale.

Parmi ces 30 lauréats finalistes comptaient 8 startups accompagnées par Agoranov, à savoir par catégorie:

C’est finalement Ynsect qui s’est vu décerner le Prix Coup de Coeur Biocleantech. Loma Innovation a elle reçu le Grand Prix de la catégorie Energie, matériaux & composants.

Une enquête* réalisée auprès des lauréats des 5 dernières éditions a révélé que 55% des startups interrogées ont réalisé une augmentation de capital pour un montant moyen de 1,4 M€, à la suite de leur participation au concours. Les startups lauréates se développent à l’international et créent de l’emploi puisque 26% d’entre elles exercent leur activité également sur d’autres marchés et elles comptent 13,5 salariés en moyenne.