À la Une

Stanley Robotics lève 3,6 M€ auprès d'Elaia Partners, BPI France et Idinvest

Quelques mois après avoir lancé son premier robot à Paris-Charles-De-Gaulle, Stanley Robotics, incubé au sein d'Agoranov, vient de finaliser une levée de fonds de 3,6M€ auprès d’Elaia Partners, du fonds Ville de Demain géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et d’Idinvest Partners. Ce financement va permettre à la start-up d’accélérer le déploiement de son robot voiturier dans les parkings du monde entier.

Paris, 23 mai 2017
Quelques mois après avoir lancé son premier robot à Paris-Charles-De-Gaulle, Stanley Robotics, incubé au sein d’Agoranov, vient de finaliser une levée de fonds de 3,6M€ auprès d’Elaia Partners, du fonds Ville de Demain géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et d’Idinvest Partners. Ce financement va permettre à la start-up d’accélérer le déploiement de son robot voiturier dans les parkings du monde entier.

Stanley Robotics est une startup créée en janvier 2015, qui développe un service de voiturier automatique avec des robots qui déplacent tous types de voitures et augmentent la capacité d’un parking existant jusqu’à 50%, tout en révolutionnant l’expérience pour l’utilisateur.

Les trois fondateurs, Clément Boussard (CEO), Aurélien Cord (CTO) et Stéphane Evanno (COO), ont travaillé précédemment sur des technologies de voitures autonomes (dans les principaux instituts de recherche et dans une société industrielle mondialement connue).

Equipe

L’ambition de Stanley Robotics est de disrupter l’expérience des parkings; pour cela elle a imaginé Stan, le premier robot voiturier extérieur au monde. Le principe est simple : vous déposez votre voiture à l’entrée du parking dans des boxes prévus à cet effet et Stan vient la chercher et la garer pour vous. Plus besoin de perdre son temps à chercher une place libre ou faire un créneau, le robot le fait pour vous. A votre retour, la voiture vous attend, prête à repartir.

Ce robot, totalement autonome (AGV – Automatic Guided Vehicles), est capable de s’adapter à tout type d’environnement extérieur et aux intempéries. “Précédemment nous avons travaillé dans un laboratoire de recherche sur des projets de véhicules autonomes. Stan est le fruit de plus de 15 ans de recherche sur le sujet. Nous sommes extrêmement fiers, aujourd’hui de pouvoir rendre accessible cette technologie au grand public” ajoute Aurélien Cord, CTO et fondateur de Stanley Robotics.
Créée en 2015, Stanley Robotics connaît une forte croissance et un développement rapide. La première année a été consacrée au développement d’un prototype qui a rapidement séduit les opérateurs de parkings. En 2016, cet intérêt s’est concrétisé par un partenariat avec le groupe ADP pour travailler sur leurs problématiques de parking. Moins d’un an après le premier robot était lancé au parking PEF de l’Aéroport Paris-Charles-De-Gaulle. D’autres projets sont en cours de développement en France et à l’étranger; le premier d’entre eux sera lancé d’ici la fin de l’année.

Cap sur l’international à l’horizon 2018 !
Stanley Robotics ambitionne de déployer sa technologie partout dans le monde. Cette levée de fonds permet à la start-up d’évaluer sereinement de nouveaux marchés potentiels et de formaliser un plan d’attaque pour s’y installer.

 

 

NILAND rejoint Spotify et s’envole vers New York

Soutien de la première heure de Niland, Agoranov se réjouit de cette opération qui confirme l’excellence technologique et la qualité de leader de cette startup fondée il y a 4 ans.

[Communiqué de presse]

Paris, le 18 mai 2017
Soutien de la première heure de Niland, Agoranov se réjouit de cette opération qui confirme l’excellence technologique et la qualité de leader de cette startup fondée il y a 4 ans.

Issue des laboratoires de l’Ircam, Niland propose des moteurs de recherche et de recommandation musicale sous forme d’API, développés grâce à l’intégration d’outils de machine learning et d’intelligence artificielle.

Accompagnés par Agoranov dès 2012, c’est au sein de l’incubateur deep tech que Damien Tardieu et Christophe Charbuillet ont rencontré leur troisième cofondateur, Johan Pages.

Johan avait rejoint Agoranov dans le cadre du programme « Jeune Entrepreneur en Résidence », lancé par l’incubateur en 2008. Ce programme à haute valeur ajoutée RH a déjà permis de mettre en relation avec nos startups une vingtaine de jeunes talents passionnés d’entrepreneuriat, en leur permettant de travailler directement sur les problématiques de développement des startups de leur choix et de les rejoindre au terme de la mission.

Agoranov est fier aujourd’hui d’avoir vu ainsi se constituer cette équipe formidable, qui s’envolera d’ici quelques mois vers New York pour intégrer Spotify, le géant de la recommandation musicale.

Pour plus d’information, lire le communiqué de presse de Niland.

 

A propos d’Agoranov
En 15 ans, l’incubateur Agoranov a accompagné 350 startups qui ont déjà créé plus de 6000 emplois directs et levé 530 M€ auprès de fonds privés. Agoranov a notamment accompagné Criteo (NASDAQ: CRTO), Anevia, Biophytis, Gensight et Pixium cotés sur Alternext, ou encore Aldebaran, Dataïku, Doctolib, Point Vision et Ynsect. Agoranov, ​fondé par les Universités Pierre et Marie Curie et Paris-Dauphine, l’Ecole Normale Supérieure, ParisTech et l’INRIA, est soutenu par le Ministère chargé de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, la Région Ile de France, la Ville de Paris et le Fonds Social Européen. Agoranov apporte à ses 60 incubés un accompagnement personnalisé, un programme d’accélération, un hébergement de qualité au centre de Paris et une communauté riche de plusieurs centaines d’entrepreneurs.

Contact presse – Perrine Delobelle – tél. + 33 1 44 18 07 15 – mail : dp(at)agoranov.com
www.agoranov.com / @Agoranov_innov

APINNOV 2017: Agoranov est partenaire des 14e rencontres de transfert de technologie de l'APHP

Le 23 mai 2017 auront lieu les 14e Rencontres de Transfert de Technologie de l'APHP à Paris. Retrouvez l'équipe Agoranov sur son stand !

Le 23 mai 2017, l’AP-HP organise APinnov, ses Rencontres de Transfert de Technologie de l’AP-HP qui connaissent un succès croissant chaque année depuis 2003. La CCI Paris Ile de France, l’INPI, et le Réseau CURIE sont partenaires de cette manifestation.

En cette période de mobilisation nationale pour la compétitivité, l’innovation et le développement de la « FrenchTech », l’innovation et l’entrepreneuriat sont au cœur de ces rencontres.

Ce sont plus de 600 participants, porteurs de projets, industriels, incubateurs d’entreprises, pépinières, conseils en propriété intellectuelle, financeurs publics et privés qui se retrouvent au cours de cette journée d’échanges et de rendez-vous.

Vous avez un projet de création d’entreprise ou souhaitez nous rencontrer ? Posez vos questions à l’équipe d’Agoranov sur son stand !

5eme édition du concours d'innovation numérique : 5 incubes recompenses

Les lauréats de la cinquième édition du Concours d’Innovation Numérique ont été annoncés par le Commissariat Général à l’Investissement à Paris, récompensant 5 startups incubées chez Agoranov.

Les lauréats de la cinquième édition du Concours d’Innovation Numérique ont été annoncés par le Commissariat Général à l’Investissement à Paris, récompensant 5 startups incubées chez Agoranov.

Pour cette édition, 194 dossiers ont été examinés, pour finalement récompenser 53 projets.
Parmi eux comptent 5 startups incubées par Agoranov:

Occi : Occi commercialise un système d’analyse de trajectoires clients et de recommandation pour les magasins physiques. A l’aide d’une technologie de localisation, Occi analyse le mouvement des paniers/smartphones afin de fournir de nouveaux outils d’étude du comportement. Des algorithmes puissants étudient la trajectoire de chaque client afin de leur proposer le bon contenu au bon moment.

Qynapse : QYNAPSE développe des technologies de machine-learning pour prédire l’évolution clinique et mesurer l’efficacité des traitements des maladies du système nerveux central. Notre logiciel délivré en mode service quantifie automatiquement des images médicales et les combine avec d’autres données du patient pour une aide à la décision rapide et précise. Il vise à permettre aux laboratoires pharmaceutiques de réaliser des essais cliniques mieux ciblés et aux cliniciens de moduler les traitements pour une prise en charge personnalisée des patients. La société émane de la plateforme CATI et collabore avec des centres cliniques de premier plan.

Tempow : Nla startup développe une enceinte Bluetooth qui peut se connecter et se synchroniser avec toutes les autres enceintes du marché, quelle que soit la marque ou le modèle, pour créer le premier sound system portable. L’utilisateur se connecte depuis son smartphone à l’enceinte Tempow, et celle-ci détecte et se connecte à toutes les autres enceintes Bluetooth à proximité. Le son est ensuite synchronisé et harmonisé en fonction des enceintes connectées, de manière à offrir la meilleure expérience musicale possible.

Skello : Skello est un logiciel de planning intelligent spécialisé dans les chaînes de restauration. L’objectif est de permettre au manager d’optimiser la planification de ses équipes, d’extraire et de centraliser les données RH liées à cette planification, et d’améliorer la communication en interne.

We Claim : Plateforme web de litiges de masse.

Cette annonce porte à 26 le nombre total de lauréats accompagnés par Agoranov, sur 152 startups récompensées depuis le lancement du concours.

Le CIN est un dispositif de soutien à l’excellence dans le numérique financé par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA).

Damae Medical lève 2 millions d'euros afin de développer son dispositif médical innovant d’imagerie des tissus de la peau

DAMAE Medical, société reconnue dans le domaine des technologies médicales, annonce une levée de fonds de 2 millions d'euros auprès de Kurma Partners, d’Idinvest Partners, de News Invest, du Paris-Saclay Seed Fund co-managé par Partech Ventures, et d’investisseurs privés.

Paris, 19 avril 2017 – DAMAE Medical, société reconnue dans le domaine des technologies médicales, annonce une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès de Kurma Partners, d’Idinvest Partners, de News Invest, du Paris-Saclay Seed Fund co-managé par Partech Ventures, et d’investisseurs privés.

DAMAE Medical a été fondée en septembre 2014 dans le but de révolutionner le diagnostic du cancer de la peau grâce à sa technologie unique basée sur l’interférométrie optique. La forte ambition de l’entreprise a déjà porté ses fruits : depuis sa création, plus d’un million d’euros ont été investis dans le développement de la solution par Bpifrance et d’autres acteurs européens. Grâce à ce soutien financier, l’équipe multidisciplinaire de DAMAE Medical a valorisé l’innovation jusqu’à l’utilisation de son produit principal OCTAV® en environnement clinique.

La technologie, pour laquelle DAMAE Medical dispose des droits d’exploitation exclusive, est une combinaison novatrice de la microscopie confocale linéaire et de la tomographie par cohérence optique. Cette technique unique, exploitée par le produit OCTAV®, a positionné DAMAE Medical comme potentiel leader mondial dans le domaine de l’histologie digitale dynamique non invasive de l’analyse de la peau. Les tests du dispositif OCTAV® sont en cours au CHU de Saint-Etienne, et les premières images démontrent les promesses d’OCTAV® a minima dans le domaine de l’onco- dermatologie. Brevetée en 2013, l’approche innovante a été inventée par le Pr. Arnaud Dubois du Laboratoire Charles Fabry, une Unité Mixte de Recherche entre l’Institut d’Optique et le CNRS en partenariat avec l’Université Paris-Sud. Les aides au dépistage, au diagnostic, à la mise en place et au suivi du traitement des pathologies de la peau ont été identifiées comme l’application la plus prometteuse de cette imagerie révolutionnaire.

Premier produit de DAMAE Medical, OCTAV®, est destiné au diagnostic immédiat et non invasif des cancers de la peau. Cette levée de fonds privés financera son industrialisation jusqu’à l’obtention du marquage CE, prévue pour la mi-2018.

Anaïs Barut, présidente et cofondatrice de DAMAE Medical, précise : « Nous sommes ravis d’avoir le soutien d’une telle équipe d’investisseurs et sommes honorés de pouvoir compter sur leur expertise stratégique pour notre croissance. Nous remercions nos investisseurs de leur confiance en notre technologie et notre équipe, et apprécions leur partenariat enthousiaste. Le cancer de la peau est la première application choisie par DAMAE Medical pour la validation technique, clinique et commerciale de notre technologie et de notre approche. OCTAV® est en effet le premier élément clé de notre stratégie de création de valeur. Au-delà de ce premier produit, notre équipe dynamique et diversifiée a plusieurs ambitions de croissance, en prévoyant de travailler, avec des partenaires leaders de l’industrie, sur d’autres revendications médicales. »

Philippe Peltier, Directeur Associé au sein de Kurma Partners, explique : « Nous sommes heureux de soutenir le développement de DAMAE Medical et de rejoindre l’équipe dans leur vision de cette opportunité prometteuse. Jusqu’à présent, DAMAE Medical a clairement démontré sa capacité à planifier, à exécuter, et à respecter ses promesses. Les opportunités de marché ciblées par OCTAV®, offrent un espoir dans la lutte contre le cancer grâce à un diagnostic précoce, plus accessible et plus
fiable. Nous soutenons pleinement cette entreprise. »

À propos de DAMAE Medical
DAMAE Medical est une société française innovante, spécialisée dans les technologies médicales, qui vise à fournir aux dermatologues une nouvelle technologie d’imagerie in vivo pour un regard profond sur la peau. Cette technologie inégalée offre une imagerie de la peau à l’échelle cellulaire, comme l’histologie, sans nécessiter l’excision et le traitement des tissus. Cette technologie est exploitée dans le produit principal de DAMAE Medical, OCTAV®.
www.damaemedical.fr

Le top 100 des startups où investir 2017 selon Challenges : voici les 8 startups incubées par Agoranov

Depuis 2010, le magazine Challenges propose chaque année un classement des 100 startups où investir dans l’année.
La sélection se base sur différents critères: la start-up doit avoir moins de 4 ans, éventuellement avoir fait une (petite) levée de fonds, avoir moins de 4M d’euros de chiffre d’affaires et son siège social en France. Le classement 2017 met en avant 8 startups incubées par Agoranov...

#CLASSEMENT

Depuis 2010, le magazine Challenges propose chaque année un classement des 100 startups où investir dans l’année.
La sélection se base sur différents critères: la start-up doit avoir moins de 4 ans, éventuellement avoir fait une (petite) levée de fonds, avoir moins de 4M d’euros de chiffre d’affaires et son siège social en France.

Le classement 2017 met en avant 8 startups incubées par Agoranov:

  • Secteur Services et commerce

SKELLO : la startup simplifie la gestion de planning et des RH en restauration et compte déjà 200 établissements clients parmi ses partenaires.

  • Secteur Santé & Biotech

ACTICOR BIOTECH : créée fin 2013, la startup s’attaque au problème dramatique de l’Accident vasculaire cérébral (AVC) qui touche 1,5 millions de personnes dans le monde chaque année.

CARDIAWAVE : la startup traite les maladies cardiaques grâce aux ondes. Cette technologie pourrait être utilisée pour éviter une opération à près de 1,3 million de personnes en Europe.

IMPLICITY : la jeune pousse propose un système d’intelligence artificielle capable d’analyser les informations qui viennent d’un pacemaker.

  • Secteur Greentech

KAROS : la startup propose une application de court-voiturage qui prédit vos trajets en s’appuyant sur le big data et le machine learning.

WOODOO : la technologie de Woodoo permet de renforcer le bois au niveau moléculaire, ce qui pourrait permettre à terme, de construire toutes sortes d’immeubles à partir de ce matériau, y compris des édifices de grande hauteur.

  • Secteur Tech & Com

OCCI : Occi offre une technologie d’analyse des comportements des consommateurs en magasins grâce aux signaux émis par leurs smartphones via wifi ou bluetooth.

SURICOG : la start-up propose deux produits, EyeBrain, un dispositif médical qui permet de diagnostiquer certaines maladies neurologiques et psychiatriques à partir de l’analyse du mouvement des yeux, et EyeDee, qui utilise l’œil « comme un curseur numérique en temps réel ».

[Classement Business Insider] Neuf de nos incubés sont dans les 100 entrepreneurs de moins de 30 ans à suivre en France

Business Insider France a publié son classement 2017 visant à repérer les entrepreneurs de moins de 30 ans les plus prometteurs de France. La liste finale des 100 a été établie sur la base de 400 suggestions, et compte 9 entrepreneurs que nous connaissons bien !

Business Insider France a publié son classement 2017 visant à repérer les entrepreneurs de moins de 30 ans les plus prometteurs de France.

Pour cette première édition du classement, la liste des 100 a été établie sur la base des recommandations faites par des tiers et sur les recherches propres du magazine sur les entrepreneurs, la réalité de leurs projets, leur maturité et leur potentiel. La liste finale a été établie sur la base de 400 suggestions, et compte 9 entrepreneurs que nous connaissons bien !

  • Jean-Charles Samuelian, 29 ans, DG et cofondateur d’Alan. — Assurance maladie numérique et indépendante, notamment pour les startups et PME. Alan a levé 12 millions d’euros fin 2016.
  • Anaïs Barut, 25 ans, cofondatrice et présidente de DAMAE Medical — La startup fondée en 2014 est en train de développer une machine permettant de dépister les cancers de la peau de façon non-invasive et sans recours aux biopsies.
  • Nicolas Bustamante, 22 ans, fondateur et président de Doctrine.fr — Le moteur de recherche du milieu juridique a levé 2 millions d’euros fin 2016.
  • Michaël Fernandez, 29 ans, cofondateur et président de Drust — La startup, à l’origine d’un boîtier connecté pour automobile, a levé 3 millions d’euros en septembre 2016 et signé un partenariat stratégique avec la Macif.
  • Xavier Duportet, 29 ans, cofondateur de Eligo Bioscience — La société qui développe des médicaments contre les bactéries résistantes aux antibiotiques a levé 2 millions d’euros en 2015.
  • Benjamin Saada, 29 ans, cofondateur d’Expliseat — La startup a développé un siège d’avion plus léger et donc plus économe.
  • Quentin Perraudeau, 26 ans, cofondateur de Percko — Cet ingénieur de l’INSA a développé une seconde peau intelligente anti-mal de dos avec Alexis Ucko.
  • Quitterie Mathelin-Moreaux, 25 ans, cofondatrice et DG de Skello — La startup a conçu un logiciel gestionnaire de plannings pour les restaurateurs.
  • Vincent Nallatamby, 24 ans, président et cofondateur de Tempow — La startup a élaboré un système pour connecter toutes les enceintes bluetooth entre elles et a levé 500.000 euros.
Découvrez notre programme Les Startups à l'Ecole !

La démarche « Les startups à l’école », initiée par Agoranov, vise à rapprocher deux univers, celui de l’enseignement et celui des startups innovantes, autour de l’élaboration de projets pédagogiques, dans des disciplines scolaires variées.

La démarche « Les startups à l’école », initiée par Agoranov, vise à rapprocher deux univers, celui de l’enseignement et celui des startups innovantes, autour de l’élaboration de projets pédagogiques, dans des disciplines scolaires variées ( mathématiques, physique-chimie, arts plastiques, technologie, sport, etc).

Au cours de l’année scolaire 2015-2016, 18 projets pédagogiques ont été réalisés avec 14 établissements participants en Ile-de-France et dans d’autres villes françaises (Tours, Besançon, Rouen…) et une dizaine de startups innovantes incubées chez Agoranov. Plus de 200 élèves, au collège et au lycée, se sont investis dans des projets variés dans les domaines des neurosciences, de l’intelligence artificielle, de l’haptique ou encore de la robotique.

Venez découvrir tous les projets pédagogiques réalisés par les élèves sur la chaîne Youtube « Les startups à l’école », ainsi que le SUM-UP 2016 ci-dessous:

Ynsect reçoit le World AgriTech 2017 Market Strategy Award à San Francisco

Ynsect, leader mondial dans la production d’insectes pour les besoins de l’alimentation animale, était cette semaine au World AgriTech Innovation Summit à San Francisco.

Ynsect, leader mondial dans la production d’insectes pour les besoins de l’alimentation animale, était cette semaine au World AgriTech Innovation Summit à San Francisco.

À cette occasion, la startup #agtech été récompensée par le World AgriTech 2017 Market Strategy Award.

L’objectif du sommet est d’accélérer l’adoption de technologies agricoles durables et rentables grâce au partage du savoir et à la formation de nouveaux partenariats et d’alliances entre les principaux intervenants. Ce prix assoit la reconnaissance d’Ynsect comme un acteur majeur dans ce domaine aux États-Unis.

Prix Moovjee : la startup Perko reçoit le Grand Prix 2017

Percko reçoit le Prix Moovjee récompense de jeunes entrepreneurs, porteurs de projet et auto-entrepreneurs âgés de 18 à 26 ans (30 ans pour les doctorants).

Chaque année, le Prix Moovjee récompense de jeunes entrepreneurs, porteurs de projet et auto-entrepreneurs âgés de 18 à 26 ans (30 ans pour les doctorants). Cette année, le palmarès distingue 10 lauréats issus de toute la France et qui représentent une grande palette de secteurs d’activité.

C’est la startup Percko, incubée chez Agoranov, qui remporte le Grand Prix 2017, Catégorie “Entrepreneur”.

Percko est un sous-vêtement intelligent qui redonne l’habitude de se tenir droit en toutes circonstances aux individus souffrant de maux de dos.

www.percko.com

Otherwise lève 1,6M€ pour sa complémentaire santé communautaire

Otherwise, startup #insurtech qui propose la première complémentaire santé communautaire, annonce sa première levée de fonds pour un montant de 1,6M€ auprès de 360 Capital Partners, de Bpifrance et d’investisseurs privés.

30 mars 2017 – Otherwise, startup #insurtech qui propose la première complémentaire santé communautaire, annonce sa première levée de fonds pour un montant de 1,6M€ auprès de 360 Capital Partners, de Bpifrance et d’investisseurs privés. Le tour de table servira à développer la plateforme et pérenniser la situation de l’entreprise.

Otherwise est le premier courtier en assurance collaborative (peer-to-peer) en France. Son objectif est de permettre à ses assurés de réduire significativement le coût de revient de leur assurance en s’appuyant sur un mécanisme inédit et responsabilisant d’« auto-assurance collective ». Pour optimiser la promesse client, Otherwise constitue des groupes d’assurés à taille humaine, rassemblés par affinité comportementale, et les accompagne dans la gestion de leur risque. Otherwise travaille en partenariat avec les assureurs et se positionne sur les marchés de l’assurance dommages et de l’assurance santé.
http://www.otherwise.fr

Agoranov est partenaire de la FrenchTech Diversité

Agoranov est partenaire du programme French Tech Diversité, un programme d’accompagnement French Tech pour les entrepreneurs d’origine sociale diverse.

Agoranov est partenaire du programme French Tech Diversité, un programme d’accompagnement French Tech pour les entrepreneurs d’origine sociale diverse.

Le programme French Tech Diversité vise à promouvoir la diversité sociale dans l’écosystème startups français, en détectant, accompagnant et soutenant les meilleurs projets de startups portés en particulier par des entrepreneurs des quartiers de la politique de la ville, par des étudiants boursiers, etc.

La première promotion comptera 35 startups qui seront sélectionnées pour rejoindre le programme à partir de juin 2017, pendant 1 an.
Ces startups bénéficieront d’un 1 an d’accompagnement, d’un hébergement dans un incubateur partenaire et d’un financement de 45 000€.

 

Retrouvez plus d’informations sur : www.lafrenchtech.com/french-tech-diversite

 

L’action publique French Tech, au Ministère de l’Economie et des Finances, a pour mission de soutenir l’écosystème des startups françaises. Avec ses partenaires, elle propose le programme French Tech Diversité pour faire émerger des startups innovantes portées par de nouveaux talents !

Agoranov est partenaire du Prix de l'Innovation Universal Biotech 2017 #medtech #biotech #digitech

Pour la 9ème année consécutive, Universal Biotech organise le Prix de l'Innovation qui aura lieu à la Cité Universitaire Internationale de Paris les 2 et 3 octobre 2017 durant les Innovation Days.

InnovationPrize2017 copiePour la 9ème année consécutive, Universal Biotech organise le Prix de l’Innovation qui aura lieu à la Cité Universitaire Internationale de Paris les 2 et 3 octobre 2017 durant les Innovation Days.

Cette compétition internationale vise à promouvoir l’innovation dans le domaine de la santé en récompensant des chercheurs académiques et des startups de moins de 8 ans.

Suite à l’appel à projet courant jusqu’au 30 avril 2017, un jury composé d’un panel d’experts internationaux désignera trois lauréats dans les catégories suivantes:

  • Biotech Prize : vaccins, molécules, médicaments.
  • Medtech Prize : dispositifs et services médicaux, diagnostic.
  • Digitech Prize : plateformes, applications et objets connectés, e-santé, m-santé.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le 3 octobre 2017 à l’occasion des Innovation Days.

Plus d’informations

eLum Energie et EzyGain reçoivent le prix Jeune Ingénieur Créateur de la Fondation Norbert Ségard

Le 20 mars, la Fondation Norbert Ségard a remis les prix Norbert Ségard 2017 de la création d’entreprises technologiques innovantes au cours d’une grande cérémonie organisée à la Maison des Arts et Métiers à Paris.

Le 20 mars, la Fondation Norbert Ségard a remis les prix Norbert Ségard 2017 de la création d’entreprises technologiques innovantes au cours d’une grande cérémonie organisée à la Maison des Arts et Métiers à Paris.

Cette cérémonie a récompensé 12 lauréats, élèves-ingénieurs, ingénieurs ou docteurs, dans 3 catégories:

  • le Prix Norbert Ségard Jeune Ingénieur Créateur 2017
  • le Grand Prix de la Fondation Norbert Ségard 2017
  • le Prix Norbert Ségard Jeune Espoir 2017

Ainsi, les startups eLum Energie et EzyGain, incubées par Agoranov, se sont vu remettre le Prix Norbert Ségard Jeune Ingénieur Créateur 2017, ainsi que Sericyne, incubée par notre partenaire le 104factory.

 

La Fondation Norbert Ségard a pour objet de poursuivre l‘action de Norbert Ségard dans le domaine de la formation des ingénieurs, dans la recherche et l’entrepreneuriat technologique. Elle agit par l’octroi de bourses, prix, subventions en faveur de projets à caractère scientifique pour soutenir la création d’entreprises technologiques innovantes en France.

Agoranov accueille 4 nouvelles startups en incubation

Bienvenue à Agriloops, Hiresweet, Lalilo et Microbrain Biotech.

Bienvenue à :

 

Agriloops
Agriloops est une société incubée par AgoranovAgriloops réinvente l’aquaculture pour produire des produits éco-responsables, plus sains et plus goûteux. Pour mener à bien cette mission, l’équipe d’Agriloops donne toute sa puissance à un mode de production durable et innovant, en concevant la première ferme aquaponique en eau salée. Les technologies développées par Agriloops en collaboration avec AgroParisTech et la Station Biologique de Roscoff (CNRS/UPMC) s’appuient à la fois sur les principes de l’économie circulaire, de l’agriculture responsable, de la transition numérique et sur un design innovant pour construire des fermes du futur, éthiques et compétitives qui produisent à la fois des légumes et des produits de la mer à haute valeur ajoutée. Agriloops se concentre aujourd’hui sur la mise en place de son système pour élever des crevettes fraîches en association avec des cultures de légumes (tomates et « mesclun de la mer »).

 

Hiresweet

Hiresweet est une société incubée par AgoranovHireSweet aide les entreprises tech à recruter des développeurs en engageant un contact direct avec les candidats. Leur Intelligence Artificielle (le Cerebro, d’après l’outil qui permet au professeur Xavier d’identifier les mutants à travers le monde dans les comics Marvel) scanne l’ensemble de l’activité open source et publique des développeurs pour sélectionner les candidats les plus pertinents en fonction de leurs compétences, de leurs centres d’intérêt et de leur parcours professionnel.

 

Lalilo
Lalilo est une startup incubée par AgoranovUn quart des enfants de 10 ans ne sait pas lire. Les professeurs n’ont pas le temps de s’adapter à chaque enfant même s’ils doivent et aimeraient le faire. Lalilo met l’intelligence artificielle au service des professeurs des écoles pour leur permettre d’enseigner la lecture de façon adaptée au niveau et aux difficultés de chaque enfant.

 

Microbrain Biotech
Microbrain est une société incubée par AgoranovMicrobrain Biotech (MBBT) développe et commercialise des architectures microfluidiques permettant de construire des circuits de neurones – brain-on-chip -, et de nouvelles approches de criblage et d’évaluation Pharmacologique et Toxicologique afin d’accélérer le développement des médicaments. MBBT développe des tests (Nonclinical Assesment Models) plus pertinents et prédictifs, qui permettront aussi de diminuer fortement l’utilisation des essais animaux. Cette objectif répond à un besoin majeur, à la fois économique (Eroom law) et éthique (directive REACH), de repenser le modèle de développement des médicaments qui n’est plus soutenable en l’état (coûts du développement des médicaments et coûts pour les systèmes de santé).

Hemarina, spécialisée dans le développement de transporteurs d’oxygène innovants, annonce une levée de fonds de plus de 8 M€

Hemarina, la société de biotechnologie marine qui développe des transporteurs d’oxygène universels pour des besoins médicaux non satisfaits dans le domaine des pathologies liées à l’anémie et à l’ischémie des tissus, des organes et de l’organisme dans son ensemble ainsi que des applications dans le domaine de bio-production industrielle, annonce le large succès de sa dernière levée de fonds pour un montant total supérieur à 8 M€.

[Reprise du communiqué de presse]

Hemarina, la société de biotechnologie marine qui développe des transporteurs d’oxygène universels pour des besoins médicaux non satisfaits dans le domaine des pathologies liées à l’anémie et à l’ischémie des tissus, des organes et de l’organisme dans son ensemble ainsi que des applications dans le domaine de bio-production industrielle, annonce le large succès de sa dernière levée de fonds pour un montant total supérieur à 8 M€.

Pour le Dr. Franck Zal, fondateur et Président Directeur-Général d’Hemarina « le succès d’une telle levée de fonds constitue une nouvelle preuve de confiance de nos investisseurs historiques Finistère Angels, Armor Angels, XMP/Business Angels des Grandes Ecoles et le CM-CIC dans les technologies de rupture brevetées que nous développons et dans notre business model. Nous accueillons également avec grand plaisir de nouveaux actionnaires français et européens, principalement des professionnels de la santé, des dirigeants d’entreprises, plusieurs Family offices et Force 29, le fonds d’investissement de la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Finistère.

Cette nouvelle augmentation de capital vient renforcer de manière significative notre position financière. Elle va nous permettre d’accélérer nos programmes de recherche incluant la préclinique règlementaire et la Phase I d’HEMOXYCarrier® ciblant des pathologies ischémiques et de réaliser un nouvel essai clinique à grande échelle du produit HEMO2life®, utilisé en supplémentation des solutions de préservation de greffons. Cet essai sera réalisé sur la base des résultats de sécurité très prometteurs de l’étude clinique multicentrique OxyOp. Elle nous permettra également de négocier en toute sérénité des accords de licences sur nos technologies propriétaires et de renforcer l’équipe de management. »

« Dès 2008, nous avons perçu le potentiel scientifique et économique de l’entreprise Hemarina. Participer à poursuivre l’histoire qu’écrivent Franck Zal et son équipe nous semblait tout simplement évident » s’accordent à dire Christophe Bapst et Michel Brandelet, respectivement Présidents de Finistère Angels (http://finistereangels.fr) et Armor Angels (http://www.armorangels.org).

« Nous nous réjouissons de poursuivre notre contribution au développement du projet de santé publique de grande envergure porté par Hemarina » précise Christian Dailly, instructeur et accompagnateur pour les Business Angels des Grandes Ecoles (http://www.business-angels.info).

Nouvel investisseur institutionnel, Force 29 (http://force-29.bzh/), le véhicule d’investissement de la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Finistère, en la personne de Didier Hamon, chargé d’investissement, conclut à son tour : « Hemarina correspond en tout point aux projets d’avenir que notre fonds d’investissement souhaite soutenir ; je veux parler de ces sociétés du territoire, innovantes, créatrices d’emplois et de valeur, avec lesquelles nous avons un ADN commun. »

À propos d’Hemarina

Hemarina est une société de biotechnologie, créée en 2007, dont le siège social est basé à Morlaix (Finistère). La société est spécialisée dans le développement de transporteurs d’oxygène universels d’origine marine. Hemarina possède une filiale technico-commerciale à Boston (Hemarina Inc.), une filiale de production de sa matière première sur l’Ile de Noirmoutier (France) et des bureaux sur Paris.

Hemarina a identifié quatre applications fortement créatrices de valeur à court-moyen terme dont trois applications médicales et une application industrielle :

– Un transporteur d’oxygène thérapeutique : HEMOXYCarrier®
– Un additif aux solutions de préservation d’organes : HEMO2life®
– Un pansement oxygénant : HEMHealing®
– Un intrant à la bioproduction industrielle : HEMOXCell®/HEMBoost®

 

Blue Industry & Science annonce une levée de fonds d'1 M€ pour développer ses analyseurs de gaz innovants

Blue Industry & Science, qui produit des analyseurs de gaz innovants,  annonce la réalisation d’une levée de fonds d’1 million d’Euros auprès de Newfund et de Business Angels afin de réaliser notamment les investissements nécessaires à son développement commercial.

Blue Industry & Science, incubé chez Agoranov jusqu’en 2013, développe et produit des analyseurs de gaz innovants. Ils permettent de faire le suivi, en temps réel, de multiples gaz, jusqu’à de très faibles niveaux de concentrations.

Blue Industry & Science annonce la réalisation d’une levée de fonds d’1 million d’Euros auprès de Newfund et de Business Angels afin de réaliser notamment les investissements nécessaires à son développement commercial.

Les besoins de mesure dans les procédés industriels se sont accrus avec des exigences plus fortes en termes de précision et de rapidité d’analyse. L’analyseur de gaz développé par Blue permet de détecter la composition de l’ensemble des espèces chimiques présentes à l’état de trace en temps réel.

Blue Industry & Science a été incubée par AgoranovL’élément central de sa technologie repose sur le premier laser largement accordable. Il offre ainsi la possibilité de cibler plusieurs centaines de gaz. Associée à cette source laser, une cellule de détection photo-acoustique permet d’obtenir la concentration du gaz. La cellule photo-acoustique est parfaitement adaptée à la source, puisqu’elle est exploitable sur l’ensemble du spectre couvert par la source.

Les analyseurs de gaz de la société Blue sont placés à l’intérieur même du procédé industriel, ils permettent la mesure sans extraction et simplifient l’échantillonnage. L’objectif est de favoriser l’intégration des analyseurs dans les lignes de produits existantes.

La société commercialise directement ses analyseurs auprès d’industriels et notamment du secteur de l’énergie, du gaz et de la pharmacie et noue des accords stratégiques avec des intégrateurs qui couvrent les principaux marchés.

Selon Julien Roquette, le président de la société : « L’année 2016 a été particulièrement riche pour Blue avec le positionnement de notre technologie unique auprès de grands partenaires. Nos solutions permettent de répondre aux besoins de contrôle de plus en plus exigeants des procédés industriels. Nous collaborons avec Sanofi depuis 2015 car nos solutions leur apportent beaucoup de valeur et se traduisent finalement en des gains de productivité très significatifs. Ce tour de financement porte à 6 M€ l’investissement déjà réalisé et va nous permettre d’atteindre nos objectifs de croissance. »

“Blue a industrialisé une technologie unique qui marque une nouvelle avancée significative pour l’Industrie du Futur : apporter des capacités d’analyse avancées directement sur les lignes de production est une attente du marché.», a déclaré Anne-Sophie Nédellec, Directeur d’Investissement chez Newfund.

 

A propos de Blue Industry & Science

Blue Industry & Science a été fondée en septembre 2010 par Julien Roquette, Olivier Le Mauguen et Johann Georges des Aulnois pour développer, produire et vendre une nouvelle génération d’analyseurs de gaz. Blue est le spécialiste de l’analyse multi gaz par laser dédié au monitoring des procédés industriels. Les différents blocs technologiques sont protégés par brevet.

A partir du même cœur technique, l’analyseur de la société s’adapte au besoin applicatif, avec un paramétrage au niveau logiciel, sans développements / coûts supplémentaires.

Suite à son incubation au sein d’Agoranov, la société est maintenant située sur le centre de recherche du groupe Engie à La Plaine Saint Denis.

Source : Communiqué de presse

Agoranov accueillait les Journées de l'#IA

Agoranov accueillait vendredi dernier les Journées de l'#IA.

Organisées suite au lancement en janvier dernier d'une réflexion globale sur la stratégie de la France en matière d'IA, portées par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche ainsi que par le secrétariat d'Etat au numérique, les Journées de l'#IA se sont tenues sur la France entière.

Agoranov accueillait vendredi dernier les Journées de l’#IA.

OLes journées de l'IA organisées par l'incubateur parisien Agoranovrganisées suite au lancement en janvier dernier d’une réflexion globale sur la stratégie de la France en matière d’IA, portées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche ainsi que par le secrétariat d’Etat au numérique, les Journées de l’#IA se sont tenues sur la France entière.

Elles ont rencontré un très grand succès: entre 2000 et 3000 participants étaient présents pour débattre de l’intelligence artificielle dans une vingtaine de lieux d’innovations entre le 1er et le 3 mars. Vendredi, le hashtag #FranceIA était même répertorié dans les « top tweets » en France.

 

Agoranov pour sa part accueillait une cinquantaine d’étudiants pour une réflexion partagée avec des experts de l’#IA sur la transformation et le futur de leurs métiers. Les résultats de ces réflexions seront compilées et versées au rapport global qui sera présenté le 21 mars prochain.

Cardiawave réalise une augmentation de capital de 2,4 M€

Cardiawave, jeune société développant un dispositif médical très innovant dans le domaine des thérapies par ultrasons a réalisé fin décembre 2015 une levée de fonds de 2,4 millions auprès du Fonds Angel Source géré par la société de gestion iSource, des réseaux de business angels Angels Santé, BADGE, Paris Business Angels, Sophia Business Angels et Femmes Business Angels, et des organismes de recherche CNRS et INSERM.

[Reprise du communiqué de Cardiawave, société incubée chez Agoranov]

Cardiawave, jeune société développant un dispositif médical très innovant dans le domaine des thérapies par ultrasons a réalisé fin décembre 2015 une levée de fonds de 2,4 millions auprès du Fonds Angel Source géré par la société de gestion iSource, des réseaux de business angels Angels Santé, BADGE, Paris Business Angels, Sophia Business Angels et Femmes Business Angels, et des organismes de recherche CNRS et INSERM.
La société a été créée en octobre 2014 par le cardiologue Emmanuel Messas, Chef de service et Directeur de laboratoire de l’Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP), les physiciens Mathias Fink, Mickaël Tanter et Mathieu Pernot de l’Institut Langevin (CNRS/INSERM), leader mondial en
imagerie et thérapie par ultrasons, et l’entrepreneur franco-américain Benjamin Bertrand.

Cardiawave apporte une vraie rupture technologique dans les dispositifs médicaux non invasifs pour soigner avec des ultrasons focalisés des pathologies valvulaires cardiaques, en particulier celles du rétrécissement aortique calcifié ou RAC, l’une des principales causes de mortalité cardiovasculaire dans le monde.
Le RAC touche de 3 à 12% de la population de plus de 65 ans : cette pathologie est devenue un enjeu majeur de santé publique en raison du vieillissement des populations occidentales. Le taux de survie est de 2 à 5 ans pour les patients diagnostiqués avec un RAC sévère symptomatique : environ 1,3 million de patients sont atteints en Europe aujourd’hui.
Les solutions actuelles de chirurgie à cœur ouvert ou mini invasive type TAVI provoquent de nombreuses complications (AVC, infections, infarctus). La morbidité liée à ces interventions est de 3 à 10% en cours d’opérations, 25% à 1 an, 44% à 3 ans. Le coût est également extrêmement élevé :
plus de 100 000 US$ par patient aux Etats-Unis. En France, les coûts directs et indirects liés aux maladies valvulaires aortiques sont supérieurs à 3,6 milliards d’euros. Enfin, près d’un quart des patients diagnostiqués ne peuvent ou ne veulent pas être traités par ces solutions, soit plusieurs
dizaines de milliers de patients par an qui restent sans solution médicale.
Cardiawave apporte donc une solution à un besoin médical non satisfait et s’inscrit dans une tendance profonde de recherche de solution thérapeutique non-invasive, moins risquée, personnalisée à chaque patient et enfin moins coûteuse pour la collectivité, face au vieillissement
des populations.
La société s’appuie sur une technologie de rupture brevetée, fruit d’une collaboration de plus de cinq ans entre les équipes de l’Institut Langevin et celles de l’HEGP. Cette technologie unique présente plusieurs avantages par rapport à l’état de l’art et toutes les technologies existantes. Grâce
à un dispositif d’imagerie intégré et couplé avec le dispositif de thérapie, il est possible de suivre en temps réel le déroulement du traitement et ses effets et de corriger en temps-réel les mouvements cardiaques et respiratoires. Ceci permet de réaliser des « frappes chirurgicales » non invasives
extrêmement intenses et brèves sur une cible en mouvement avec une précision millimétrique, en préservant les tissus et les organes traversés par les émissions ultrasonores.

Cardiawave a été lauréate du concours national des entreprises de technologies innovantes en 2014, du Concours Mondial de l’Innovation en 2014 et 2015 et du Prix de l’Innovation Thérapeutique Béatrice Denys et de Scientipôle Initiative en 2015. La société est membre du pôle de compétitivité
MEDICEN.
Depuis sa création, Cardiawave a sécurisé plus de 6 M€ de financements auprès d’investisseurs et grâce à des aides publiques. L’augmentation de capital de décembre 2015 va permettre à la société de poursuivre ses développements précliniques avant le premier essai sur l’homme prévu en
2017/2018. Une nouvelle augmentation de capital est prévue en 2017 auprès de capital-risqueurs pour financer l’essai clinique qui permettra d’obtenir le marquage CE.
L’équipe pluridisciplinaire d’ingénieurs, de physiciens et de médecins est actuellement composée de 14 personnes. La société a récemment installé son laboratoire au sein de l’incubateur de l’ESPCI.

Page 1 sur 171234510Dernière page »