À la Une

Dispatch Management Systems : Class&Co acquise par RCI Bank and Services pour l'Alliance Renault-Nissan

Le 1er août 2017, RCI Bank and Services a fait l’acquisition de Class & Co, société mère de Yuso, une solution automatisée de gestion des flottes pour les taxis, VTC et services de livraison, et de Marcel, plateforme de réservation de VTC en Ile-de-France.

[Communiqué de presse du 18 septembre 2017]

Le 1er août 2017, RCI Bank and Services a fait l’acquisition de Class & Co, société mère de Yuso, une solution automatisée de gestion des flottes pour les taxis, VTC et services de livraison, et de Marcel, plateforme de réservation de VTC en Ile-de-France.

Yuso est une technologie de Dispatch Management System. Dans le cadre du ride-hailing[1], elle permet aux transporteurs urbains de calculer en temps réel les itinéraires de leurs clients et la disponibilité de leurs chauffeurs, facilitant ainsi une gestion optimisée de la flotte de véhicules.
Cette technologie pourra également être utilisée dans le cadre des activités de RCI Bank and Services pour les marques de l’Alliance Renault-Nissan.

Class&Co a été accompagné par Agoranov de 2014 à 2016.

Sécurité : Alsid lève 1,5 millions d'euros

Créée en Juin 2016 et accompagnée par Agoranov, Alsid annonce une levée de fonds de 1,5 millions d'euros. Ce tour de table est mené par 360 Capital Partners et accompagné par Axeleo Capital.

Créée en Juin 2016 et accompagnée par Agoranov, Alsid annonce une levée de fonds de 1,5 millions d’euros. Ce tour de table est mené par 360 Capital Partners et accompagné par Axeleo Capital.

Cette levée de fonds intervient après le lancement, en début d’année, de l’offre d’Alsid permettant d’assurer la sécurité des infrastructures Active Directory. Exploitable en SaaS ou sur site, cette offre s’adresse aux RSSI, avec la promesse d’une analyse en continu des infrastructures Active Directory* pour détecter les vulnérabilités.

La startup souhaite continuer son expansion en Europe, et prévoit de renforcer son équipe R&D.

L'équipe d'Alsid
Sécurité Active Directory : Alsid lève 1,5 millions d’euros

A propos
Alsid est une société spécialisée dans la protection des infrastructures d’entreprises. La société développe une technologie permettant de détecter les attaques informatiques en identifiant les signaux faibles à l’origine de ces dernières. Utilisable par des profils décideurs, la technologie est un produit clé-en-main capable de protéger des centaines d’utilisateurs en quelques minutes de déploiement.
https://www.alsid.it

Sécurisation de données : Tanker lève 6 millions d'euros

Tanker, qui développe une solution permettant aux éditeurs de logiciels de chiffrer leurs données client en toute sécurité, a bouclé un tour de table de 6 millions d’euros mené par Idinvest Partners. AXA Strategic Ventures, Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel, et InnovAllianz ont également participé à cette opération.

Tanker, qui développe une solution permettant aux éditeurs de logiciels de chiffrer leurs données client en toute sécurité, a bouclé un tour de table de 6 millions d’euros mené par Idinvest Partners. AXA Strategic Ventures, Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel, et InnovAllianz ont également participé à cette opération.

Avec cet investissement, Tanker prévoit d’accélérer son développement à l’international et de renforcer ses équipes techniques et commerciales.

A propos:
Tanker est une plateforme «d’Encryption as a Service» pour éditeurs SaaS qui souhaitent sécuriser leurs applications cloud au plus haut niveau et garantir une confidentialité absolue à leurs clients les plus exigeants. La startup met à disposition des développeurs son infrastructure de chiffrement (certifiée Anssi) et de gestion de clés décentralisée (type blockchain) sous forme de SDK, pour leur permettre d’intégrer du chiffrement de bout en bout by design dans leur application en quelques lignes de codes, sans aucune compétence en sécurité.

Synthèse d'ADN : DNA Script annonce une levée de fonds de 11 M€

DNA Script, incubé par Agoranov, annonce avoir bouclé un tour de table de 11 millions d'euros mené par Illumina Ventures. A noter que Merck Ventures BV ainsi que les investisseurs historiques, Sofinnova Partners, Kurma Partners et Idinvest Partners, ont également participé à cette opération.

DNA Script, incubé par Agoranov, annonce avoir bouclé un tour de table de 11 millions d’euros mené par Illumina Ventures. A noter que Merck Ventures BV ainsi que les investisseurs historiques, Sofinnova Partners, Kurma Partners et Idinvest Partners, ont également participé à cette opération.

Fondée en 2014 par Thomas Ybert, Xavier Godron et Sylvain Gariel, récemment nommé innovateur français de l’année 2017 par le magazine MIT Technology Review, la jeune société avait déjà réalisé en 2016 une levée de fonds de 2,5 millions d’euros en amorçage. Ce financement doit permettre à DNA Script de poursuivre son développement pour améliorer sa technologie de fabrication d’ADN de synthèse et préparer le développement à grande échelle.

A propos
DNA Script est une start-up en biotechnologies qui développe la prochaine génération de synthèse d’ADN. Les performances aujourd’hui limitées de la synthèse d’ADN sont un frein majeur à l’émergence de la révolution industrielle de la biologie synthétique qui touche des secteurs comme la pharma, la médecine, la chimie verte ou, dans le futur, le stockage de données. DNA Script apporte une technologie radicalement nouvelle s’inspirant de processus naturels extrêmement puissants pour réaliser la synthèse d’ADN en améliorant les performances de plusieurs ordres de grandeur.

Dataiku annonce une nouvelle levée de fonds de 28 millions de dollars

Moins d'un an après son précédent financement de 14 millions de dollars en Série A auprès de FirstMark Capital (octobre 2016), Dataiku annonce une nouvelle levée de fonds de 28 millions de dollars menée par Baterry Ventures (USA) et accompagnée par FirstMark, Serena Capital et Alven.

Moins d’un an après son précédent financement de 14 millions de dollars en Série A auprès de FirstMark Capital (octobre 2016), Dataiku, éditeur de logiciel d’analyse BigData annonce une nouvelle levée de fonds de 28 millions de dollars menée par Baterry Ventures (USA) et accompagnée par FirstMark, Serena Capital et Alven.

La startup souhaite continuer son expansion internationale, notamment aux Etats-Unis, et prévoit l’ouverture de nouveaux bureaux en Europe et le recrutement d’une centaine de personnes.

A propos:
Dataiku est une société française leader dans le domaine émergent de l’innovation par la donnée. Dataiku édite la première plateforme logicielle du Data Scientist. Basée sur un cœur Open Source, la plateforme Dataiku vous libère des contraintes d’intégration technologique et accélère radicalement les démarches d’analyse pour vous permettre d’obtenir plus rapidement des insights de meilleure qualité ayant un impact direct sur votre business. Dataiku assiste également ses clients dans la création de leur « Data Lab », en termes de choix technologiques, d’organisation d’équipes, et d’architectures de production. Les solutions offertes par Dataiku sont notamment utilisées dans le domaine du marketing digital, sur Web et mobiles, pour l’analyse des comportements, la personnalisation de l’expérience utilisateur ainsi que l’optimisation des offres et des contenus. Dataiku compte parmi ses clients de grands acteurs tels que CDiscount, Fotolia, Pages Jaunes ou Vente Privée.
http://www.dataiku.com

Intento Design annonce une nouvelle levée de fonds de 1,5M d'euros

La startup Intento Design annonce un second tour de table de 1,5M d'euros, soutenu à nouveau par Seventure Partners.

La startup Intento Design annonce un second tour de table de 1,5M d’euros, soutenu à nouveau par Seventure Partners.

Intento Design travaille sur le développement de logiciels pour la conception de composants microélectroniques (EDA Electronic Design Automation) et compte avec cette levée de fonds accélérer ses stratégies marketing et commerciale globales.

Foodtech et protection des données : Agoranov accueille 2 nouveaux incubés

Faites connaissance avec nos deux nouveaux incubés: Obvee et Tassiopée

Foodtech et protection des données, faites connaissance avec nos deux nouveaux incubés:

OBVEE
Obvee est la messagerie mobile et desktop la plus sûre du marché. Développée par des cryptographes expérimentés, Obvee apporte un niveau de protection des données personnelles inédit en garantissant à la fois la confidentialité des communications et l’anonymat des interlocuteurs, et ce, même en cas de compromission du serveur opérant les communications. Obvee a pour vocation d’être utilisable par tous, grâce à une interface claire et intuitive, faisant oublier la complexité des mécanismes cryptographiques mis en œuvre.

TASSIOPEE
Tassiopée, tasse à croquer, propose une nouvelle expérience de dégustation des boissons chaudes, à la fois ludique, gourmande et éco-responsable. Le mode d’emploi est simple : servez, buvez, croquez, souriez ! L’équipe est composée de trois ingénieurs AgroParisTech, Julie Duval (R&D), Quentin Bruant (Business dev) et Nicolas Richardot (CEO), ayant travaillé pendant plus d’un an à l’élaboration d’un produit fait d’un délicieux biscuit au beurre et d’un nappage au chocolat pour toujours plus de gourmandise. Tassiopée n’utilise que des ingrédients sains et simples, sans colorant ni conservateur.

http://www.tassiopee.com

La startup d'optique française CAILabs lève 5 millions d'euros

La start-up d’optique française CAILabs, accompagnée par Agoranov en 2014, réalise une levée de fonds d’un montant de 5 millions d’euros menée par Safran Corporate Ventures, avec la participation d’Innovacom et Starquest Capital, ses investisseurs historiques. CAILabs projette, avec cette levée de fonds, de renforcer son développement industriel et commercial.

La start-up d’optique française CAILabs, accompagnée par Agoranov en 2014, réalise une levée de fonds d’un montant de 5 millions d’euros menée par Safran Corporate Ventures, avec la participation d’Innovacom et Starquest Capital, ses investisseurs historiques. CAILabs projette, avec cette levée de fonds, de renforcer son développement industriel et commercial.

Une start-up technologique en croissance accélérée
Après une croissance de +160% en 2016, 2017 est une nouvelle année très riche pour CAILabs, tant dans les télécommunications, avec une forte accélération de ses déploiements en réseaux locaux, que pour ses partenariats industriels hors télécom.

CAILabs recrutera 11 salariés d’ici la fin de l’année 2017 pour faire face à cette croissance.
En effet, “cette levée (…) va permettre à la société de se doter de moyens, en particulier humains, pour passer d’une phase d’amorçage à une phase de déploiement. Mais au-delà de cela, elle témoigne de la capacité de la technologie CAILabs à s’imposer à terme dans des domaines variés au-delà des télécoms.”, indique Jérôme Lecoeur, Associé Innovacom Gestion.

CAILabs multiplie par 400 le débit des fibres optiques déployées dans les réseaux locaux
Créée en 2013, CAILabs s’est démarquée dans le monde des télécoms en développant une technologie qui gère la forme de la lumière dans une fibre optique, pour augmenter ses performances. CAILabs propose une vitesse de circulation des données jusqu’à 400 fois plus rapide sur les fibres existantes.
Cette technologie, déjà reconnue par les grands acteurs des télécommunications comme Huawei, IBM, Nokia ou KDDI, est installée dans les réseaux locaux des usines, entreprises, campus universitaires, hôpitaux et même… des stations de ski !

“Cette levée nous donne les ressources nécessaires pour accélérer dans les réseaux locaux, tant en France qu’à l’international”, précise Jean-François Morizur, PDG et co-fondateur de CAILabs.

La startup d'optique française CAILabs lève 5 millions d'euros
CAILabs’ PROTEUS multiplexers are tailored to the latest SDM research

Partenariats à haute valeur ajoutée avec des industriels de référence
Au-delà des télécommunications, CAILabs concrétise en 2017 des partenariats d’intégration avec des acteurs industriels de référence en lithographie (fabrication de puces électroniques), fabrication additive et soudure laser.

“Ces partenariats permettent de maximiser l’impact de la technologie innovante de CAILabs. En 2017, nous voyons les fruits du partenariat précurseur engagé dès 2015 avec Safran Electrical & Power sur une nouvelle architecture de câblage aéronautique”, explique Jean-François Morizur, PDG et co-fondateur de CAILabs. “CAILabs peut tabler sur une très forte croissance d’ici 2020 du fait de la profondeur de sa technologie validée au travers de plusieurs preuves de concept dans différents secteurs. Au-delà de la priorité que représentent pour l’entreprise les télécoms terrestres, il y a pour CAILabs des opportunités très fortes autour de certains grands métiers de Safran, notamment dans le câblage aéronautique ou autour de l’utilisation de lasers industriels. La prise de participation de Safran Ventures va permettre d’accélérer dans ces domaines.”, poursuit Eric Dalbiès, Directeur de la Stratégie et du M&A de Safran, et président de Safran Corporate Ventures.
“L’équipe Starquest est très heureuse d’accompagner à nouveau la croissance de CAILabs et d’accueillir un nouvel actionnaire industriel qui saura c’est certain accélérer le développement de l’entreprise dans le secteur stratégique de l’aéronautique. Transformer rapidement CAILabs en ETI mondiale est maintenant une priorité partagée.”, conclut Arnaud Delattre, Associé Starquest Capital.

La banque d’affaires Drake Star Partners (Francis Lorentz, Sandrine Vergnory-Mion, Albert-Louis Bilger) et les cabinets d’avocat Joffe & Associés (Thomas Saltiel, Camille Malbezin), Brunswick (Philippe Beauregard, Benoît Pardigon), et Walid Ammar ont accompagné et conseillé les partis lors de cette opération.

À propos de CAILabs
Créée en juin 2013, spin-off du Laboratoire Kastler Brossel, la société CAILabs a développé une technologie innovante de traitement des faisceaux lumineux. La start-up a levé 8,6 millions d’euros (2,6 millions d’euros obtenus lors d’un premier tour de table en novembre 2013, suivi d’un second tour de 1 million d’euros intervenu en juillet 2016) auprès, entre autres, des fonds d’amorçage Innovacom, Kima Venture, et Starquest Capital et plus récemment de Safran Corporate Ventures. Depuis 2014, elle commercialise des produits innovants qui permettent d’augmenter le débit des fibres optiques. En 2015, l’opérateur japonais KDDI établit le record du monde de débit sur fibre optique à l’aide de composants CAILabs, et en
2016 la solution AROONA pour les fibres optiques LAN obtient de nombreux prix d’innovation dont le prix Digital-In-Pulse de Huawei.

 

 

 

www.cailabs.com

Sensome, précédemment Instent, lève 4,7 M€ pour apporter le premier guide connecté aux patients atteints d’AVC

Accompagnée par l'incubateur Agoranov jusqu'en 2016, Sensome, précédemment Instent, lève 4,7 M€ pour apporter le premier guide connecté aux patients atteints d’AVC. Grâce à ses micro-capteurs pilotés par l’intelligence artificielle, Sensome peut détecter la composition de l’occlusion dans le cerveau au cours du traitement d’un AVC.

[Extrait du communiqué de presse]

Accompagnée par l’incubateur Agoranov jusqu’en 2016, Sensome, précédemment Instent, lève 4,7 M€ pour apporter le premier guide connecté aux patients atteints d’AVC. Grâce à ses micro-capteurs pilotés par l’intelligence artificielle, Sensome peut détecter la composition de l’occlusion dans le cerveau au cours du traitement d’un AVC.

PARIS, France – 10 Juillet 2017Sensome, précédemment Instent, une société issue de l’Ecole polytechnique développant une technologie inédite de micro-capteurs, a annoncé aujourd’hui la clôture d’un tour de financement de 4,7 millions d’euros pour amener son premier produit jusqu’aux essais cliniques. La société de capital-risque Kurma Diagnostics a mené cet investissement aux côtés du nouveau fonds Paris-Saclay et d’Idinvest, ainsi que d’un groupe de business angels.

La technologie innovante de Sensome, une fois intégrée à n’importe quel dispositif médical, permet d’identifier les tissus biologiques directement en contact avec le capteur. Cette technologie combine des capteurs d’impédance micrométriques capables de communiquer sans fil et des algorithmes d’apprentissage machine permettant une analyse en temps réel extrêmement précise du tissu.

Pour son premier produit, Sensome intègre ses capteurs sur un guide pour le traitement de l’AVC ischémique. Quand un vaisseau sanguin est obstrué par un caillot, des millions de cellules nerveuses meurent toutes les minutes. Selon la composition du caillot, le type d’outil utilisé peut avoir un impact considérable sur le temps pour rétablir le flux sanguin, qui varie de quelques minutes à plusieurs heures. Le guide connecté de Sensome aidera à sélectionner pour chaque patient l’outil le plus adapté. Les AVC ischémiques touchent plus de 1,5 millions de personnes à travers l’Europe et les Etats-Unis chaque année.

« Ce financement d’amorçage nous permet de préparer le premier test de notre produit neurovasculaire sur l’homme l’an prochain et d’entrer dans le domaine du traitement de l’AVC », annonce Franz Bozsak, président de Sensome, qui a co-fondé la start-up avec Abdul Barakat, professeur au Laboratoire d’Hydrodynamique de l’Ecole polytechnique. « Le guide connecté va enfin pouvoir fournir au médecin l’information dont il a besoin pour soigner l’AVC le plus efficacement. Ce premier dispositif intelligent équipé des capteurs Sensome ouvre la voie à de futurs dispositifs qui intègreront notre technologie, toujours pour le bénéfice des patients »

A propos de Sensome
Sensome a été fondée en 2014 comme une spin-off de l’Ecole polytechnique et accompagnée par l’incubateur Agoranov jusqu’en 2016. Sensome a développé une technologie de micro-capteurs inédite pouvant véritablement transformer les dispositifs médicaux en objets connectés. La technologie de capteurs Sensome permet l’identification des tissus biologiques en contact. La première application est un guide connecté pour le traitement des AVC ischémiques.
www.sensome.com

19ème Concours i-LAB : 5 startups lauréates chez Agoranov, dont 1 Grand Prix

Les résultats de la 19ème édition du Concours National d’aide à la Création d’entreprises innovantes, volet de i-Lab, ont été annoncés en présence de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Parmi les 62 projets lauréats 2017 comptent 5 startups accompagnées par l’incubateur Agoranov : Alsid, Implicity, Scortex, ThrustMe et Woodoo. Cinq « Grand Prix » ont également été remis à cette occasion, dont l’un a récompensé la société ThrustMe.

Les résultats de la 19ème édition du Concours National d’aide à la Création d’entreprises innovantes, volet de i-Lab, ont été annoncés le 6 Juillet 2017 en présence de Madame Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

L’un des 5 « Grand Prix » remis à cette occasion a récompensé la société ThrustMe, incubée par Agoranov.

4 autres startups accompagnées par l’incubateur Agoranov: Alsid, Implicity, Scortex et Woodoo, font également partie des lauréats et recevront une subvention d’un montant maximum de 450 K€.

thrustMe

Alsid est une société spécialisée dans la protection des infrastructures d’entreprises qui développe une technologie permettant de détecter les attaques informatiques en identifiant les signaux faibles à l’origine de ces-dernières. www.alsid.it

Implicity développe une plateforme de télésurveillance des patients porteurs de pacemakers et défibrillateurs connectés. Destinée aux cardiologues et professionnels de santé, elle permet d’automatiser le suivi à distance de leurs patients. Un module d’intelligence artificielle détermine la criticité de chaque alerte en tenant compte du contexte médical du patient. www.implicity.fr

– Porté par l’industrie 4.0, Scortex a pour ambition de déployer l’intelligence artificielle au cœur des usines avec une solution clé en main d’inspection visuelle automatisée pour le contrôle qualité. http://scortex.io

ThrustMe est un outil clé de la nouvelle industrie spatiale, dans laquelle la production en masse et les mégaconstellations de satellite sont le futur du Big Data, d’Internet et de la veille globale.
www.thrustme.fr

Woodoo est spécialisée dans la fabrication de bois bionique et a développé une technologie brevetée de fabrication de bois translucide, imputrescible, trois fois plus rigide que le bois d’origine et plus résistant au feu. www.woodoo.fr

Le concours I-Lab est organisé chaque année par le Ministère chargé de la recherche et de l’enseignement supérieur, en partenariat avec BpiFrance, afin de valoriser les résultats de la recherche publique à travers la création d’entreprise. Il est ouvert à tous ceux qui ont un projet innovant de création d’entreprise avec un fort contenu technologique.

Gensight Biologics lève 22,5 millions d'euros

La startup GenSight Biologics annonce avoir finalisé une levée de fonds d'un montant de 22,5 millions d'euros, par un placement privé réservé auprès d'investisseurs américains et européens, et construction accélérée du livre d'ordres.

[Juin 2017]
La startup GenSight Biologics annonce avoir finalisé une levée de fonds d’un montant de 22,5 millions d’euros, par un placement privé réservé auprès d’investisseurs américains et européens, et construction accélérée du livre d’ordres.

Les fonds levés seront alloués à la préparation du lancement de son médicament GS010 en Europe et aux Etats-Unis, et notamment au financement lié au marketing, au market access et à la mise en place d’une infrastructure commerciale.

Gensight Biologics est une start-up française basée à Paris (Ile de France) créée en 2012 par Alain Sahel, Bernard Gilly et qui a pour objectif le développement et la commercialisation de médicaments à usage hospitalier basés sur la thérapie génique et plus particulièrement la prévention de la perte de vision dans la Neuropathie Optique Héréditaire de Leber, une maladie génétique liée à un dysfonctionnement des mitochondries et d’autre part la restauration de la vision chez les patients atteints de rétinite pigmentaire grace à l’approche dite optogénétique.

www.gensight-biologics.com

Auxivia : la prise en charge des seniors fait peau neuve grâce à une récolte de 625 000€ sur Sowefund

Auxivia, accompagné par Agoranov, lève 625 000€ avec la plateforme d’investissement Sowefund, auprès d’investisseurs privés, du fonds d’entrepreneurs Cèdre Participations, mais aussi auprès de nombreux réseaux de Business Angels (Angels Santé, Paris Business Angels, BADGE et Femmes Business Angels). Cette levée de fonds va permettre à Auxivia d’accélérer sa commercialisation et de continuer les travaux sur ses prochains services.

[Communiqué de presse d’Auxivia – Juin 2017]

La prévention de la déshydratation est un sujet majeur dans la bonne prise en charge des personnes âgées. Mais faute de moyens adaptés, le personnel des maisons de retraite médicalisées peine à réaliser des suivis complets et fiables.
Pour répondre à cette problématique, Auxivia a développé le premier service automatisé de suivi et de traçabilité de l’hydratation. À terme, la société s’est donnée comme objectif de se positionner comme leader sur le marché des solutions innovantes pour améliorer la prise en charge des personnes âgées en maisons de retraite ainsi qu’à domicile.
Depuis 2 ans, Auxivia développe des objets connectés conçus pour améliorer le bien-être et la qualité de prise en charge des seniors. Le premier service Auxivia est basé sur des verres intelligents qui permettent l’automatisation et la fiabilité du suivi et de la traçabilité de l’hydratation des personnes âgées. Les verres ont été spécifiquement développés pour s’adapter au mieux aux usages des personnes âgées et de leurs aidants. Les services développés par Auxivia s’adressent donc aux maisons de retraite médicalisées, mais également au secteur du maintien à domicile.

Des verres intelligents Auxivia permettent l’automatisation et la fiabilité du suivi et de la traçabilité de l’hydratation
Des verres intelligents permettent l’automatisation et la fiabilité du suivi et de la traçabilité de l’hydratation

Créée en 2015 par Antoine Dupont et Vincent Philippe il y a moins de deux ans, l’entreprise Auxivia a déjà levé plus de 1 000 000 € grâce notamment à Bpifrance ainsi qu’à la Région Île-de-France. L’entreprise a également remporté de nombreux prix et réalisé des partenariats avec des acteurs pertinents tels que l’École Polytechnique, des professionnels du secteur de la prise en charge des personnes âgées, ou encore Docapost (filiale innovation du groupe La Poste). Suite à un tel succès, la société commence déjà à travailler sur un second service.
À propos

Auxivia développe des services innovants, basés sur des objets connectés afin d’améliorer le bien-être et la qualité de prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie.
Contact presse : Auxivia – Antoine Dupont – antoine(at)auxivia.com

ThrustMe, start-up incubée développant des systèmes de propulsion spatiale de nouvelle génération, lève 1.7 M€

Après 2 M€ provenant de bourses gouvernementales déjà investis en R&D, ThrustMe – start-up
française fondée en Février 2017, issue de l’Ecole polytechnique et du CNRS, et accompagnée par Agoranov – a bouclé une levée de fonds de 1.7M€ de “business angels” et Kima Ventures.

[Communiqué de presse ThrustMe]

Après 2 millions d’euros provenant de bourses gouvernementales déjà investis en R&D, ThrustMe – une start-up
française fondée en Février 2017 et issue de l’Ecole polytechnique et du CNRS – a bouclé une levée de fonds de
1.7M€ de “business angels” et Kima Ventures. Ce financement va permettre à ThrustMe de finaliser le développement

de leur système de propulsion spatial révolutionnaire. Leur premier produit est idéal pour les satellites de petite taille
et il vise une démonstration dans l’espace dans les prochains 18 mois.

Aujourd’hui, seulement la moitié de la population a accès à internet, les prévisions météo ne sont pas suffisamment
fiables pour être exploitées pour des activités commerciales, et l’imagerie de la Terre ne se fait pas en temps réel. De
nombreux acteurs du « New Space » veulent relever ces défis en utilisant des satellites de petite taille déployés en
constellations autour de la Terre. Un des avantages des constellations est qu’elles répartissent le risque sur un grand
nombre de satellites, permettant ainsi la construction d’infrastructures spatiales accessibles par de nombreux acteurs
privés. Cependant, ces acteurs ont un besoin critique de systèmes de propulsion miniaturisés pour allonger la durée
de vie et la mobilité orbitale de leurs satellites. « ThrustMe est un outil clé pour rendre cette nouvelle industrie de
l’espace pérenne, à la fois économiquement et pour l’environnement » précise Ane Aanesland, fondatrice et PDG de
ThrustMe.

ThrustMe a été fondé par deux chercheurs de l’Ecole polytechnique et du CNRS, en se basant sur plus de dix ans de
recherche sur la propulsion spatiale, à la fois fondamentale et appliquée, ainsi que sur des brevets exclusifs. La jeune
entreprise développe et commercialise un propulseur électrique de nouvelle génération qui est à la fois plus simple et
plus puissant que des systèmes classiques. ThrustMe innove dans la manière dont le propergol est stocké, traité puis
accéléré en combinant des technologies classiques de propulseurs ioniques avec des technologies inspirées de
l’industrie des semi-conducteurs pour la gravure des matériaux. Au final, leur premier propulseur miniature fait 40% de
la taille d’une propulseur miniature classique, est beaucoup moins complexe en termes d’intégration dans le satellite
mais affiche des niveaux de poussée 2 fois supérieurs. “En revenant aux bases de la propulsion électrique spatiale,
nous avons résolu les points bloquants de la miniaturisation avec une technologie qui a le potentiel d’améliorer les
performances propulsives des satellites de toutes tailles.” renchérit Dmytro Rafalskyi, le co-fondateur et CTO de
ThrustMe. Son équipe a récemment effectué des mesures directes de poussée a l’ONERA, le centre français de
recherche aérospatiale, qui ont confirmées les performances attendues.

Le propulseur miniature de ThrustMe, intégré dans une structure Cubesat structure. Celui-ci a été testé avec succès à l’ ONERA en Avril 2017.
Le propulseur miniature de ThrustMe, intégré dans une structure Cubesat structure. Celui-ci a été testé avec succès à
l’ ONERA en Avril 2017.

L’équipe ThrustMe comprend sept membres passionnés, aux compétences complémentaires, avec de l’expérience
tant en recherche et développement qu’en management. Ils sont soutenus par des conseillers réputés comme Robert
Lainé, ancien directeur technique de EADS Astrium (maintenant Airbus D&S) et Jean-Jacques Dordain, l’ancien
directeur de l’Agence Spatiale Européenne. « L’accès à l’espace et la révolution numérique ont contribué aux
changements économiques et sociétaux que nous vivons. Inversement, ces changements accélèrent la demande pour
l’espace et génèrent ainsi des disruptions dans les technologies et les systèmes spatiaux. ThrustMe s’annonce comme
l’une des start-ups les plus innovatrices et prometteuses d’Europe » selon Jean-Jacques Dordain.
La prochaine étape pour ThrustMe est une démonstration dans l’espace avec des partenaires clé dans les 18 mois qui
viennent. Pour parvenir à ses fins, ThrustMe vient de lever 1.7 millions d’euros de « Business angels » et de KIMA
Ventures. Ils prévoient de doubler de taille d’ici la fin de l’année et d’accélérer l’industrialisation de leur premier produit.
« J’ai décidé d’investir dans ThrustMe car je crois à une croissance forte des constellations de microsatellites, et je
pense que la technologie développée par Ane et son équipe permettra à ces constellations d’améliorer leur business
model en leur donnant une plus grande flexibilité pour choisir leur lanceur, ainsi que désorbiter et remplacer leurs
satellites. Par ailleurs, je pense que nous devons chacun aider l’écosystème européen de la nouvelle économie spatiale
à se développer, en lien fort avec la dynamique américaine » confirme Hélène Huby, ancienne directrice de l’Innovation
à Airbus D&S.

Une grande partie du marché est en effet aux Etats-Unis. ThrustMe a réussi à inclure des investisseurs et conseillers
américains afin de préparer une expansion à l’international. « ThrustMe promet des avantages uniques par rapport aux
autres technologies de propulsion électriques, à la fois existantes et en développement – qui amélioreront de manière
dramatique les durées de vie des petits satellites et des constellations. Je suis enthousiaste à l’idée de rejoindre cette
aventure et de les aider à concrétiser cette vision » rapporte Laetitia Garriott de Cayeux, entrepreneur and investisseur
de l’écosystème spatial américain.

SATT Paris-Saclay fera également partie du capital de ThrustMe. « Après 18 mois de financement de travaux de
développements pour accélérer le transfert de technologie, la SATT Paris-Saclay continue l’aventure avec ThrustMe
et concrétise ce passage de relai en entrant pour la première fois au capital de ThrustMe » commente Xavier
Apolinarski. La technologie est protégée par des brevets et des savoir-faire. L’Ecole polytechnique et le CNRS ont
accordé à ThrustMe l’exclusivité mondiale de l’utilisation des droits de ces brevets. « Nous avons commencé à travailler
avec Ane alors qu’elle dirigeait encore un groupe d’une trentaine de chercheurs au Laboratoire de Physique des
Plasmas. C’était les débuts des nouveaux acteurs du spatial. ThrustMe est un exemple remarquable des spin-off de
nos laboratoires de recherche à l’Ecole polytechnique, et nous sommes fiers d’être associés à un projet aussi
ambitieux.” commente Delphine Marcillac, du bureau de transfert des technologies de l’Ecole polytechnique.

DONNEES CLE:
• ThrustMe a été fondée en Février 2017 par Ane Aanesland et Dmytro Rafalskyi après dix ans de recherche
et développement
• Les fondateurs de ThrustMe sont les inventeurs des brevets utilisés dans leur technologie
• ThrustMe est issue du Laboratoire de Physique des Plasmas de l’Ecole polytechnique et du CNRS
• ThrustMe est incubé par Science & Tech Agoranov et l’accélérateur Starburst
• Les fondateurs de ThrustMe sont les lauréats de la French Tech Ticket en 2017
• ThrustMe a été conseillée par Ariel Roskis chez Lenzo Partners pour la levée de fonds
A propos de ThrustMe:
ThrustMe est un outil clé de la nouvelle industrie spatiale, dans laquelle la production en masse et les mégaconstellations
de satellite sont le futur du Big Data, d’Internet et de la veille globale. Nous fournissons aux petits
satellites une durée de vie étendue et un contrôle orbital. En développant des propulseurs électriques nouvelle
génération, nous améliorons la pérennité économique et environnementale de nos clients.

Les startups d'Agoranov en nombre à Vivatech 2017 !

Organisée par Les Echos et Publicis, la 2e edition de VivaTech démarre aujourd'hui et durera jusqu'au 17 juin. Découvrez-y les grandes tendances tech du moment avec nos 20+ startups présentes !

Organisée par Les Echos et Publicis, la 2e edition de VivaTech démarre aujourd’hui et durera jusqu’au 17 juin. Entre demos et conférences liées par le thème commun de l’innovation, le salon vise à réunir grand public, startups et grands groupes : 50.000 visiteurs sont attendus après les 45.000 accueillis en 2016.

vivatech

Si vous faites le déplacement, vous pourrez y découvrir plus de 20 startups accompagnées par Agoranov :360learning, Actronika, Alsid, Antescofo, Angus.ai, Auxivia, Blue Frog Robotics, Cryptosense, Dataiku, Deepomatic, Deepki, Dynseo, FeetMe, Hiresweet, Karos, Leka, Life+, Multiposting, MyBrain Technologies, Neuradom, Niland, Openergy, Orosound, Plume Labs, Roger Voice, Suricog, ThrustMe, Woodoo, Ynsect…

De quoi avoir un bel échantillon des tendances tech du moment !

https://vivatechnology.com/

Mobilité, ville intelligente, machine learning : Agoranov accueille 3 nouveaux incubés

Agoranov accueille 3 nouvelles startups en incubation : Altaroad, Lili.ai et Pweep.

Bienvenue à:

 

ALTAROAD
Altaroad génère massivement des données de la route pour la rendre plus intelligente et plus durable. En analysant en temps réels les données d’un réseau de capteurs enfouis dans les routes, elle permet d’obtenir l’empreinte ou le poids d’un véhicule spécifique, de fluidifier le trafic dans la ville intelligente, d’identifier les zones à entretenir, er de détecter rapidement les situations dangereuses (verglas, contresens, décalage de véhicule autonome).La technologie Altaroad exploite un capteur breveté et des algorithmes développés à l’Ecole Polytechnique et à l’IFSTTAR.

LILI.AI
Le machine learning appliqué à la gestion de projet. Imaginez un assistant avec suffisamment de puissance de traitement pour suivre simultanément tous vos projets, tout en apprenant à identifier les schémas récurrents s’appliquant à vos projets (leçons apprises, identification des risques, best practices, dépendances, …). Chez Lili.ai, nous créons la première assistante virtuelle de projet car nous croyons que fournir la bonne information à la bonne personne au bon moment est critique au succès d’une équipe. Lili collabore avec les laboratoires de mathématiques de l’Ecole Polytechnique et a été sélectionnée comme l’un des participants français dans le prestigieux IBM AI X-PRIZE.

PWEEP
PweeP est une nouvelle solution pour acheter un titre de transport et voyager de la façon la plus simple possible quel que soit le mode de transport quel que l’endroit dans le monde où l’on se trouve. PweeP c’est la fin des queues aux distributeurs de ticket ou des personnes qui achètent leur ticket à bord des bus, c’est simplement une seule application mobile universelle.

Sylvain Gariel (DNA Script) et Sidarth Radjou (Biomodex) parmi les 10 meilleurs innovateurs fançais selon la revue du MIT

La revue MIT Technology Review du prestigieux Massachusetts Institute of Technology a sélectionné les dix meilleurs innovateurs français âgés de moins de 35 ans, également en lice pour le prix Européen "Innovators under 35" qui sera remis en septembre 2017 en France. Parmi eux, Sidarth Radjou, co-fondateur de Biomodex, et Sylvain Gariel, co-fondateur de DNA Script, également nommé "Innovateur de l'année France".

La revue MIT Technology Review du prestigieux Massachusetts Institute of Technology a sélectionné les dix meilleurs innovateurs français âgés de moins de 35 ans, également en lice pour le prix Européen “Innovators under 35” qui sera remis en septembre 2017 en France.

L’initiative, présente depuis 2011 dans 6 pays d’Europe (France, Belgique, Allemagne, Espagne, Pologne et Italie), s’est ouvert cette année aux 28 pays membres de l’Union européenne.

Pour la France, ce sont plus de 1000 dossiers de candidature qui ont été examinés par le jury de professionnels.

Nous sommes fiers de compter, parmi les 10 heureux élus, 2 entrepreneurs que nous avons accompagné avec leurs startups respectives : Sidarth Radjou, co-fondateur de Biomodex, et Sylvain Gariel, co-fondateur de DNA Script, également nommé “Innovateur de l’année France”.

  • Sidarth Radjou a co-fondé Biomodex, “Biomedical Modeling Expertise”, qui est une startup innovante dans le domaine de la simulation chirurgicale. Elle propose de transformer des données patient provenant de scanners ou d’IRM afin de reproduire l’anatomie fidèlement, en modèles trois dimensions, grâce à différentes technologies d’impression 3D.
  • Sylvain Gariel est le co-fondateur de DNA Script, une start-up en biotechnologies qui développe la prochaine génération de synthèse d’ADN. Les performances aujourd’hui limitées de la synthèse d’ADN sont un frein majeur à l’émergence de la révolution industrielle de la biologie synthétique qui touche des secteurs comme la pharma, la médecine, la chimie verte ou, dans le futur, le stockage de données. DNA Script apporte une technologie radicalement nouvelle s’inspirant de processus naturels extrêmement puissants pour réaliser la synthèse d’ADN en améliorant les performances de plusieurs ordres de grandeur.

Ce sont Xavier Duportet, reconnu Innovateur de l’Année par le MIT Technology Review en 2015 et accompagné par Agoranov avec sa société Eligo Bioscience, et Timothée Boitouzet, Innovateur de l’Année en 2016 et actuellement incubé chez Agoranov avec Woodoo, qui ont animé la soirée en tant que maîtres de la cérémonie.

Cette nouvelle édition porte à 8 le nombre de lauréats de cette prestigieuse nomination issus d’Agoranov.

 

 

CONCILIO, pionnier européen de l’accompagnement santé, annonce la clôture d’une levée de 3 millions d’euros

CONCILIO, accompagné par Agoranov et pionnier européen de l’accompagnement santé, annonce la clôture d’une levée de 3 millions d’euros. Ce tour de table a été réalisé par Florian REINAUD et Georges AOUN, les fondateurs de CONCILIO, auprès d’entrepreneurs français et étrangers qui ont tous investi à titre personnel.

[Communiqué de presse de Concilio]

Paris, le 8 juin 2017

CONCILIO, accompagné par Agoranov et pionnier européen de l’accompagnement santé, annonce la clôture d’une levée de 3 millions d’euros.

Ce tour de table a été réalisé par Florian REINAUD et Georges AOUN, les fondateurs de CONCILIO, auprès d’entrepreneurs français et étrangers qui ont tous investi à titre personnel.

Fort d’une base de données unique au monde, CONCILIO permet d’ores et déjà à ses utilisateurs l’accès facilité à plus de 15 000 médecins, tous recommandés par leurs pairs anonymement et en toute indépendance.

Cette levée de fonds va permettre à CONCILIO d’accélérer son développement commercial en France et en Europe, de soutenir ses investissements technologiques et de lancer de nouveaux services digitaux, priorités des dix-huit mois à venir.

Dans un secteur de la e-santé en forte croissance, estimé en 2020 à plus de 4 milliards d’euros en France et à 20 milliards en Europe, CONCILIO a pour objectif de devenir le leader européen de l’accompagnement santé.

CONCILIO permet à ses utilisateurs de réduire le stress lié à toutes leurs problématiques de santé. Conçu comme un Guide, il accompagne ses utilisateurs au quotidien :

  • en leur recommandant plusieurs médecins spécialistes adaptés à leur besoin, parmi les meilleurs dans la pathologie concernée ;
  • en les aidant à prendre rendez-vous dans un délai record avec le médecin spécialiste qu’ils ont sélectionné ;
  • en les aidant à préparer leur consultation avec le médecin pour ne rien oublier et éviter le stress du jour « J » ;
  • en mettant à leur disposition des programmes de prévention et de coaching digitaux 100% personnalisés pour toujours être à leurs côtés.

Accessible d’un simple clic, CONCILIO couvre déjà plus de 5000 maladies dans 15 grandes spécialités, sur 50 pays.

Bien accompagnés, mieux informés en matière de santé les utilisateurs de CONCILIO mettent toutes les chances de leur côté.

« Avec Concilio notre ambition est de démocratiser l’accès à ce que le système de santé offre de meilleur dans chaque pays. Grâce à nos services, nos utilisateurs accèdent au même niveau d’informations et de recommandations que ceux habituellement réservés aux médecins et à leurs proches. Notre levée de fonds, réalisée sans fonds d’investissement, a suscité un très fort engouement, et permet à Concilio d’être parfaitement positionné pour devenir un leader européen sur ce marché en croissance. »

– Florian Reinaud, CEO de Concilio

« Ce tour de table auprès d’entrepreneurs est une nouvelle étape dans le développement de Concilio. Nous avons désormais les moyens d’accélérer le déploiement de nos services digitaux en Europe. La qualité de notre accompagnement ainsi qu’une expérience client unique seront toujours notre préoccupation première pour réellement changer la vie de nos utilisateurs »

– Georges Aoun, COO de Concilio.

 

BIOGRAPHIES DES FONDATEURS

Dr Florian REINAUD, co-fondateur et président

Diplômé de l’Université d’Oxford et de l’Imperial College de Londres, Florian Reinaud est médecin urgentiste. Il a passé douze ans dans le capital risque chez APAX Partners et Innovation Capital. Il a notamment investi dans plusieurs start-up du domaine de la santé, comme DBV Technologies, Corevalve (valves cardiaques), Elsan, ex-Vedici, aujourd’hui 2ème groupe d’hospitalisation privé en France, Voluntis, leader mondial des logiciels compagnons, et enfin Zesty, leader de la prise de rendez-vous en ligne chez les professionnels de santé en Grande Bretagne

Georges AOUN, co-fondateur et directeur général

Diplômé de Polytechnique, de l’Ecole des Mines et de l’Université Paris-Dauphine, Georges Aoun a un double profil d’entrepreneur et de dirigeant d’entreprises. Il a notamment lancé HOL, premier fournisseur d’accès Internet illimité en France et lancé Amazon France. Il a également occupé les fonctions de directeur général de la division Services Financiers Mobiles de Millicom, de directeur du développement en Europe de PayPal et co-fondé Bordas.com

A propos de Concilio 

Créée en 2015 par Florian Reinaud et Georges Aoun, Concilio propose un service d’accompagnement santé complet et innovant, accessible partout dans le monde. Cette société française du secteur de la e-santé couvre déjà 5000 pathologies et a créé une base de données unique au monde, qui rassemble plus de 15 000 médecins, tous recommandés par leurs pairs en toute indépendance.

https://www.concilio.me/

Les startups d'Agoranov s'invitent à Futur en Seine 2017

Futur en Seine, le plus grand festival du numérique organisé en Europe, porté par Cap Digital et soutenu par la région Ile-de-France, ouvre ses portes aujourd'hui pour son édition 2017. Rencontrez-y les startups d'Agoranov !

Futur en Seine, le plus grand festival du numérique organisé en Europe, porté par Cap Digital et soutenu par la région Ile-de-France, ouvre ses portes aujourd’hui pour son édition 2017.

Du 8 au 10 juin 2017 à la Grande Halle de la Villette, les organisateurs vous proposent d’imaginer demain en discutant de ce que le numérique peut changer à la société et à l’économie, de vivre le numérique autrement, en explorant les technologies du futur autour de 150 démos avec un focus sur l’intelligence artificielle.

fens2017-top

Gratuit et ouvert à tous, Futur en Seine vous permettra d’aller à la rencontre des startups de demain et de découvrir leurs innovations.

Parmi elles comptent plusieurs startups accompagnées par Agoranov et qui s’illustrent par leurs avancées en intelligence artificielle:
Angus.ai : Arvis (Angus.ai Retail Vision Intelligent System) est une intelligence artificielle destinée aux magasins du futur qui utilise des caméras pour mieux comprendre le comportement des clients.
Auxivia : Verres intelligents, qui automatisent et fiabilisent le suivi et la traçabilité de l’hydratation des personnes âgées.
Biomodex : Simulateurs chirurgicaux modélisés et imprimés en 3D, intégrant des propriétés biomécaniques humaines.
Nokinomo : Robot intelligent et empathique qui propose aux visiteurs des centres commerciaux une expérience émotionnelle personnalisée.
Orosound : Ecouteurs automatisant la reconnaissance de parole utile afin d’annuler le bruit ambiant et laisser passer les conversations.
Percko : Premier sous-vêtement intelligent qui vous (ré)apprend à vous tenir droit.

 

 

NILAND rejoint Spotify et s’envole vers New York

Soutien de la première heure de Niland, Agoranov se réjouit de cette opération qui confirme l’excellence technologique et la qualité de leader de cette startup fondée il y a 4 ans.

[Communiqué de presse]

Paris, le 18 mai 2017
Soutien de la première heure de Niland, Agoranov se réjouit de cette opération qui confirme l’excellence technologique et la qualité de leader de cette startup fondée il y a 4 ans.

Issue des laboratoires de l’Ircam, Niland propose des moteurs de recherche et de recommandation musicale sous forme d’API, développés grâce à l’intégration d’outils de machine learning et d’intelligence artificielle.

Accompagnés par Agoranov dès 2012, c’est au sein de l’incubateur deep tech que Damien Tardieu et Christophe Charbuillet ont rencontré leur troisième cofondateur, Johan Pages.

Johan avait rejoint Agoranov dans le cadre du programme « Jeune Entrepreneur en Résidence », lancé par l’incubateur en 2008. Ce programme à haute valeur ajoutée RH a déjà permis de mettre en relation avec nos startups une vingtaine de jeunes talents passionnés d’entrepreneuriat, en leur permettant de travailler directement sur les problématiques de développement des startups de leur choix et de les rejoindre au terme de la mission.

Agoranov est fier aujourd’hui d’avoir vu ainsi se constituer cette équipe formidable, qui s’envolera d’ici quelques mois vers New York pour intégrer Spotify, le géant de la recommandation musicale.

Pour plus d’information, lire le communiqué de presse de Niland.

 

A propos d’Agoranov
En 15 ans, l’incubateur Agoranov a accompagné 350 startups qui ont déjà créé plus de 6000 emplois directs et levé 530 M€ auprès de fonds privés. Agoranov a notamment accompagné Criteo (NASDAQ: CRTO), Anevia, Biophytis, Gensight et Pixium cotés sur Alternext, ou encore Aldebaran, Dataïku, Doctolib, Point Vision et Ynsect. Agoranov, ​fondé par les Universités Pierre et Marie Curie et Paris-Dauphine, l’Ecole Normale Supérieure, ParisTech et l’INRIA, est soutenu par le Ministère chargé de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, la Région Ile de France, la Ville de Paris et le Fonds Social Européen. Agoranov apporte à ses 60 incubés un accompagnement personnalisé, un programme d’accélération, un hébergement de qualité au centre de Paris et une communauté riche de plusieurs centaines d’entrepreneurs.

Contact presse – Perrine Delobelle
www.agoranov.com / @Agoranov_innov

Stanley Robotics lève 3,6 M€ auprès d'Elaia Partners, BPI France et Idinvest

Quelques mois après avoir lancé son premier robot à Paris-Charles-De-Gaulle, Stanley Robotics, incubé au sein d'Agoranov, vient de finaliser une levée de fonds de 3,6M€ auprès d’Elaia Partners, du fonds Ville de Demain géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et d’Idinvest Partners. Ce financement va permettre à la start-up d’accélérer le déploiement de son robot voiturier dans les parkings du monde entier.

Paris, 23 mai 2017
Quelques mois après avoir lancé son premier robot à Paris-Charles-De-Gaulle, Stanley Robotics, incubé au sein d’Agoranov, vient de finaliser une levée de fonds de 3,6M€ auprès d’Elaia Partners, du fonds Ville de Demain géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et d’Idinvest Partners. Ce financement va permettre à la start-up d’accélérer le déploiement de son robot voiturier dans les parkings du monde entier.

Stanley Robotics est une startup créée en janvier 2015, qui développe un service de voiturier automatique avec des robots qui déplacent tous types de voitures et augmentent la capacité d’un parking existant jusqu’à 50%, tout en révolutionnant l’expérience pour l’utilisateur.

Les trois fondateurs, Clément Boussard (CEO), Aurélien Cord (CTO) et Stéphane Evanno (COO), ont travaillé précédemment sur des technologies de voitures autonomes (dans les principaux instituts de recherche et dans une société industrielle mondialement connue).

Equipe

L’ambition de Stanley Robotics est de disrupter l’expérience des parkings; pour cela elle a imaginé Stan, le premier robot voiturier extérieur au monde. Le principe est simple : vous déposez votre voiture à l’entrée du parking dans des boxes prévus à cet effet et Stan vient la chercher et la garer pour vous. Plus besoin de perdre son temps à chercher une place libre ou faire un créneau, le robot le fait pour vous. A votre retour, la voiture vous attend, prête à repartir.

Ce robot, totalement autonome (AGV – Automatic Guided Vehicles), est capable de s’adapter à tout type d’environnement extérieur et aux intempéries. “Précédemment nous avons travaillé dans un laboratoire de recherche sur des projets de véhicules autonomes. Stan est le fruit de plus de 15 ans de recherche sur le sujet. Nous sommes extrêmement fiers, aujourd’hui de pouvoir rendre accessible cette technologie au grand public” ajoute Aurélien Cord, CTO et fondateur de Stanley Robotics.
Créée en 2015, Stanley Robotics connaît une forte croissance et un développement rapide. La première année a été consacrée au développement d’un prototype qui a rapidement séduit les opérateurs de parkings. En 2016, cet intérêt s’est concrétisé par un partenariat avec le groupe ADP pour travailler sur leurs problématiques de parking. Moins d’un an après le premier robot était lancé au parking PEF de l’Aéroport Paris-Charles-De-Gaulle. D’autres projets sont en cours de développement en France et à l’étranger; le premier d’entre eux sera lancé d’ici la fin de l’année.

Cap sur l’international à l’horizon 2018 !
Stanley Robotics ambitionne de déployer sa technologie partout dans le monde. Cette levée de fonds permet à la start-up d’évaluer sereinement de nouveaux marchés potentiels et de formaliser un plan d’attaque pour s’y installer.

 

 

Page 1 sur 181234510Dernière page »