À la Une

#mobilité : LESS, l’application mobile de covoiturage de ville imaginée par Jean-Baptiste Rudelle, Romain Niccoli et Francis Cohen, réalise une levée de fonds de 16 M€

Accompagnée par Agoranov en 2017, LESS, l’application mobile de covoiturage de ville instantané et solidaire a réalisé une première levée de fonds (« Series A ») de 16 millions d’euros. Ce tour de table a été mené par Index Ventures et Daphni. Les fondateurs ont aussi participé à la levée de fonds.

[Communiqué de presse de Less, accompagnée par Agoranov en 2017]

Paris, le 14 Novembre 2017 – LESS, l’application mobile de covoiturage de ville instantané et solidaire a réalisé une première levée de fonds (« Series A ») de 16 millions d’euros. Ce tour de table a été mené par Index Ventures et Daphni. Les fondateurs ont aussi participé à la levée de fonds.

LESS propose un service innovant de covoiturage de ville instantané autour d’une communauté de conducteurs solidaires.

LESS, c’est un transport responsable et durable pour contribuer à la ville de demain.

LESS, c’est moins de voitures, moins de congestion et moins de pollution.

Cette levée de fonds illustre le volontarisme et l’ambition des acteurs du capital-risque européen pour le secteur du transport en pleine mutation et dans lequel la France joue un rôle en pointe.

Dominique Vidal (Index) et Marie Ekeland (Daphni) rentrent au conseil d’administration de LESS. Ces deux investisseurs de premier plan ont une longue histoire commune avec Jean-Baptiste Rudelle. Ils ont tous les deux participé comme investisseurs à l’aventure Criteo, dont ils ont été membres du conseil d’administration jusqu’à l’introduction en bourse sur le Nasdaq en 2013.

Ce tour de table va permettre d’accélérer le lancement de LESS sur la région parisienne. Dans un premier temps, l’application mobile LESS est ouverte aux conducteurs. Dans un second temps, elle sera progressivement étendue aux passagers.

A propos de LESS, le covoiturage de ville

L’objectif de LESS est de permettre de se déplacer moins cher en ville avec moins de voitures, moins de congestion et moins de pollution. LESS, c’est une démarche durable pour consommer mieux. Less is more.

LESS a été fondé par un groupe d’entrepreneurs expérimentés dont Jean-Baptiste Rudelle (Criteo), Romain Niccoli (Criteo), Florent Boutellier (Navx) et Francis Cohen (Sien).

 

 

#biotech : Step Pharma conclut un investissement de série A de 14,5 millions €

Step Pharma, accompagné par Agoranov de 2014 à 2016, conclut un investissement de série A de 14,5 millions €
et attire un nouvel investisseur. Les fonds serviront à amener ses immunomodulateurs « first-in-class »
destinés au traitement des maladies auto-immunes jusqu’à l’entrée en clinique.

[Communiqué de presse de Step Pharma]

Paris, France, 21 Novembre 2017 – Step Pharma annonce aujourd’hui la clôture d’un tour de financement de série A totalisant €14,5M. Pontifax a rejoint les investisseurs existants menés par Kurma Partners et incluant Bpifrance (Fonds Biothérapies Innovantes et Maladies Rares), Idinvest, Inserm Transfert Initiative, l’institut Imagine et Sygnature Discovery dans un second closing de €8,6M. Ces fonds additionnels seront utilisés pour développer la nouvelle classe d’immunomodulateurs développée par la société, ciblant la cytidine triphosphate synthase 1 (CTPS1), jusqu’aux premiers essais cliniques. CTPS1 est une nouvelle cible thérapeutique découverte à l’institut Imagine (Paris, France) chez des patients atteints d’une maladie génétique pour lesquels cette enzyme impliquée dans la production du nucléotide CTP est déficiente.

“Les inhibiteurs de la synthèse des nucleotides sont utilisés depuis longtemps dans le traitement des maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoide, la sclérose en plaques ou le psoriasis mais leur efficacité est limitée par leurs effets secondaires, dûs à leur manque de spécificité tissulaire. En ciblant CTPS1, il serait possible de moduler spécifiquement les cellules du système immunitaire impliquées dans les maladies comme les lymphocytes T et B, sans affecter les autres tissus. Ceci devrait se traduire par une meilleure efficacité et un index thérapeutique plus élevé” a commenté Geoffroy de Ribains, co- fondateur et Président de Step Pharma. “Les financements levés jusqu’à présent ont permis de construire des tests propriétaires, de découvrir les premiers inhibiteurs de CTPS1, et d’apporter les premières preuves de leur efficacité in vivo. Grâce au support de nos investisseurs historiques et du nouvel entrant Pontifax, nous allons pouvoir développer notre programme d’inhibiteurs de CTPS1 jusqu’à l’entrée en clinique.”

“Step Pharma explore un nouveau concept pour le traitement des maladies auto-immunes. La combinaison rare d’une cible génétiquement validée, d’un nouveau mécanisme d’action et d’un besoin medical significatif non satisfait nous ont amené à créer la société avec l’institut Imagine et Sygnature Discovery, et nous sommes très satisfaits des progrès accomplis. La capacité de Step Pharma d’attirer Pontifax confirme le potentiel de cette approche,” a commenté Vanessa Malier de Kurma Partners.

Cibler CTPS1
La cytidine nucleotide triphosphate (CTP) est un précurseur requis dans de nombreux processus clés impliqués dans la division cellulaire. Elle provient de deux principales sources : le recyclage et la synthèse de novo qui dépend de plusieurs enzymes dont CTPS1.

Les patients ayant une déficience en CTPS1 ont un système immunitaire défaillant mais n’ont pas d’autres signes cliniques, ce qui suggère fortement le rôle predominant et clé de CTPS1 dans des populations de cellules immunitaires particulières. Par conséquent, CTPS1 représente une cible thérapeutique pour une nouvelle classe d’immunomodulateurs très sélectifs.

A propos de Step Pharma
Step Pharma, accompagné par Agoranov de 2014 à 2016, est focalisé sur le développement d’une nouvelle classe d’inhibiteurs de synthèse de nucléotides ciblant CTPS1 pouvant offrir un meilleur traitement administrable par voie orale pour les maladies auto-immunes. La société a été identifié plusieurs series d’inhibiteurs chimiques de CTPS1 dont la plus avancée est au stade de l’optimisation (lead optimisation).

Step Pharma a été fondé en Juin 2014 par Kurma Partners, l’institut Imagine et Sygnature Discovery sur la base de découvertes scientifiques du laboratoire de Sylvain Latour et du Prof. Alain Fischer (UMR1163 Inserm unit). Step Pharma est localisée à Paris. Davantage d’informations sont disponibles sur le site internet www.step-ph.com.

I-LAB - Prix Pépite-Tremplin 2017 : iFollow et Tassiopée sont lauréats

Ce 16 novembre a eu lieu la remise des récompenses de la 4ème édition du Prix i-LAB – PEPITE-Tremplin pour l’Entrepreneuriat étudiant à 53 lauréats, parmi lesquels iFollow et Tassiopée, incubées au sein de l’incubateur Agoranov.

Ce 16 novembre a eu lieu la remise des récompenses de la 4ème édition du Prix i-LAB – PEPITE-Tremplin pour l’Entrepreneuriat étudiant à 53 lauréats, parmi lesquels iFollow et Tassiopée, incubées au sein de l’incubateur Agoranov. Le Prix PEPITE-Tremplin pour l’Entrepreneuriat Etudiant favorise l’émergence de futurs talents en soutenant les projets de création d’entreprises des étudiants et des jeunes diplômés.

DSC_0386         DSC_0387

Les 53 lauréats ont été sélectionnés par un jury national, composé de professionnels issus des milieux du financement et de l’accompagnement des entreprises innovantes, d’entrepreneurs et d’enseignants-chercheurs en entrepreneuriat, parmi les 150 nominés des comités de présélection mis en place par les PEPITE sur chaque territoire.

Les lauréats sont des étudiants ou des jeunes diplômés, âgés au plus de 28 ans qui ont créé leur entreprise après le 1er juillet 2016 ou qui portent un projet de création d’entreprise innovante.

Les chiffres clé de la promotion 2017

626 candidats se sont présentés à l’édition 2017 du Prix PEPITE, soit près de 7 % de plus qu’en 2016.

150 lauréats régionaux ont été nominés pour concourir au niveau national
53 lauréats nationaux ont été sélectionnés parmi les lauréats régionaux
63% des lauréats ont le statut d’étudiant-entrepreneur
L’âge moyen des candidats est de 24 ans
73% des lauréats sont en doctorat ou en master et 18% sont ingénieurs
1 lauréat sur 5 est une femme
53 % des projets lauréats relèvent de deux grands défis sociétaux : « Santé et bien-être » et « Gestion sobre des ressources et adaptation au changement climatique ».

En savoir plus sur i-LAB Prix PEPITE – Tremplin pour l’Entrepreneuriat Etudiant
i-LAB est né de la volonté du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de renforcer le soutien à la création d’entreprises innovantes, de mieux accompagner le développement des start-up et d’encourager l’esprit d’entreprendre, en particulier auprès des jeunes de l’enseignement supérieur.

Le Prix PEPITE – Tremplin pour l’Entrepreneuriat Etudiant constitue depuis 2014 le second volet d’iLAB, dispositif de soutien à la création d’entreprises innovantes.

Organisé en partenariat avec la Caisse de dépôts, ce prix récompense tout projet de création d’entreprise innovante, que l’innovation soit technologique ou non-technologique. L’innovation peut reposer en effet sur la mise en œuvre d’un service qui vise à répondre à de nouveaux besoins ou à renouveler les conditions d’usage.
Les lauréats 2017 pourront bénéficier d’un dispositif d’accompagnement qui interviendra après la création de l’entreprise. L’objectif de cet accompagnement est de permettre aux lauréats de bénéficier de conseils d’entrepreneurs expérimentés, développer leur savoir-faire et savoir-être
entrepreneurial afin d’assurer la réussite et la pérennité de leurs entreprises créées.

#API : Talend acquiert Restlet

Le spécialiste de l'intégration de données Talend rachète la start-up française Restlet et sa plateforme de conception, de test et d’hébergement d’API dans le cloud.

Le spécialiste de l’intégration de données Talend rachète la start-up française Restlet et sa plateforme de conception, de test et d’hébergement d’API dans le cloud.

Basée à Nantes et à Palo Alto, Restlet a été fondée par Jérôme Louvel, rejoint peu de temps après par Thierry Boileau. Accompagnée par Agoranov de 2010 à 2012, la startup propose une plateforme cloud pour concevoir des API, en établir la documentation, les tester et les héberger en disposant des ressources nécessaires, en fonction des développements.

Selon Talend, sa technologie viendra compléter les capacités de Talend Data Fabric pour intégrer, transformer, gérer et partager les données des entreprises. Elle permettra aussi de monétiser les API et de partager en temps réel les données avec les clients et partenaires commerciaux.

#zerowaste : Agoranov est partenaire du Challenge FAMAE, doté d'1 million d'euros

Agoranov est partenaire du Challenge FAMAE dont l’objectif est de faire émerger des solutions innovantes, pragmatiques et pérennes permettant de réduire ou recycler au maximum une année de déchets produits par une famille urbaine. Soutenu par des partenaires reconnus et un jury prestigieux, le FAMAE Challenge est doté d'1 million d'euros.

[Communiqué de presse de FAMAE]

A l’occasion de la journée mondiale du recyclage, la fondation* famae a ouvert les candidatures à son concours d’invention sur le thème des déchets.

L’objectif : faire émerger des solutions innovantes, pragmatiques et pérennes permettant de réduire ou recycler au maximum une année de déchets produits par une famille urbaine. Destiné au monde de l’enseignement (étudiants et enseignants chercheurs des plus grandes universités mondiales), aux entreprises (startups et PMEs, incubateurs) et au monde philanthropique (associations, ONG environnementales, entrepreneurs sociaux), ce concours doté d’un prix d’1 000 000 € est l’un des plus importants au monde.

Capture d’écran 2017-11-23 à 10.38.50

« MAKE OUR PLANET GREEN AGAIN AND GET ONE MILLION € »
Jamais les initiatives en faveur de la préservation de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement climatique n’ont été aussi nombreuses et ambitieuses. Face à cette prise de conscience croissante, l’attente des citoyens est grande en nouvelles solutions et mesures concrètes et en solutions opérationnelles pour agir efficacement au quotidien.

C’est dans ce contexte que la fondation famae lance un concours d’invention sur la thématique des déchets permettant à toute personne d’exprimer son idée et proposer son projet, en renseignant quelques rubriques simples, en français ou en anglais via une plateforme web sécurisée. Cette première phase prendra fin en février 2018. La sélection des nominés et la constitution de projets détaillés se dérouleront ensuite jusqu’en mai 2018.

UN JURY PRESTIGIEUX ET DES PARTENAIRES RECONNUS
Pour sélectionner les projets qui seront nominés au printemps 2018, famae a constitué un jury d’excellence composé de :

Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France ;
Jean-Michel Dalle, directeur d’Agoranov ;
Geneviève Férone-Creuzet, vice-présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme ;
Michel Fortin, cofondateur d’un groupe de distribution bio ;
Lionel Le Maux, entrepreneur et président de BioGaz Vallée ;
Jacques Lewiner, scientifique et inventeur (plus de 1000 brevets déposés à titre personnel) ;
Eric Philippon, président de la Fondation famae ;
Cédric Villani, mathématicien de renom (médaille Fields 2010) et président de l’Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques.

En complément, le concours bénéficie du soutien de partenaires reconnus et engagés : l’incubateur deeptech Agoranov (qui incubera un projet choisi), l’association de référence du monde des déchets depuis 20 ans Zero Waste, la plateforme d’initiatives citoyennes Make.org et le plus grand rassemblement des startups en France VivaTech qui accueillera la remise du prix lors de sa future édition 2018. Famae bénéficie également du soutien de La Ruche, espace collaboratif et incubateur à dominante sociale qui héberge les équipes de la fondation.

Eric Philippon, président-fondateur de famae déclare : « Nous avons confiance en la capacité d’invention de l’être humain et sommes profondément convaincus qu’un concours d’innovation est un outil idéal pour faire émerger des solutions disruptives venues de la société civile. C’est pour améliorer substantiellement la vie quotidienne de tous en baissant nos dépenses tout en réduisant notre empreinte environnementale que nous lançons aujourd’hui l’un des concours les plus ambitieux au monde, surtout en matière de déchets où on doit pouvoir faire mieux : la poubelle n’a quasiment pas bougé en 150 ans alors que dans le même temps regardez l’évolution de l’automobile ! ».

https://famae.earth/

Agoranov accueille 8 nouvelles startups en incubation

Agoranov accueille 8 nouvelles startups en incubation : Beeldi, Blacknut, Enovap, Hyperlex, Hyvibe, iFollow, Internest et Skipper NDT.

Agoranov accueille 8 nouvelles startups en incubation : Beeldi, Blacknut, Enovap, Hyperlex, Hyvibe, iFollow, Internest et Skipper NDT.

Beeldi-logo-web-petit-320x132-jaune-fondblancBeeldi
Terminé l’audit de bâtiment sur papier pour un rapport qui finit au placard. Beeldi assiste les acteurs du Building Management à travers un diagnostic numérique du bâtiment qui digitalise la gestion du patrimoine immobilier. La solution apporte aux auditeurs une structure et tout le savoir faire métier – technique, réglementaire et énergie – pour garantir la qualité du travail et une mission trois fois plus rapide. Les données collectées lors de l’audit sont ensuite analysées et combinées sur la plateforme web pour accompagner les gestionnaires de patrimoine sur tout le cycle de vie du bâtiment.

Logo BlacknutBlacknut
Blacknut est un service de distribution de jeux vidéo qui offre à l’ensemble des joueurs un accès simple et immédiat à un large catalogue de jeux sur l’ensemble des terminaux.

EnovapEnovap
Enovap est une start-up axée sur le sevrage tabagique. La société développe un vaporisateur personnel innovant basé sur une double chambre d’aérosolisation brevetée permettant le dosage instantané de la nicotine dans le but de mieux répondre aux besoins des fumeurs.

logo-hyperlexHyperlex
Hyperlex est une solution d’analyse et de gestion des contrats assistée par une intelligence artificielle. Elle permet aux entreprises de retrouver n’importe quel contrats, d’en identifier et extraire les informations les plus pertinentes, automatiquement et rapidement.

HyVibe copieHyvibe
HyVibe développe des technologies de contrôle vibratoire transformant les objets en haut-parleurs de qualité. Issu de plusieurs années de recherches à l’IRCAM, son premier produit transforme les guitares acoustiques en leur propre enceinte connectée, amplificateur et processeur d’effets.

logo iFollow V2 compiFollow
iFollow conçoit des solutions robotisées pour aider les préparateurs de commande en entrepots et les consommateurs en magasin. iLogistics augmente la productivité des salariés et réduit la pénibilité de leur travail. iRetail est un chariot inclusif et innovant adapté à tous les clients.

Logo_Internest_small copieInternest
Internest a développé un système de positionnement à base d’ultra-sons destiné dans un premier temps aux drones. Concrètement, il s’agit d’un système embarqué (hardware & firmware) qui équipe le drone et sa base sol. Aujourd’hui Internest commercialise aux fabricants de drones et industriels (aéronautique, sécurité, armement…) la version OEM de son dispositif d’atterrissage automatique.

SkipperNdt-LogoSkipper NDT
Skipper NDT développe une technologie d’inspection magnétique sans contact, pour les pipelines de pétrole et de gaz permettant de réduire les risques sécuritaires. Cette technologie innovante est composée d’une machine d’inspection magnétique de haute précision et d’un puissant algorithme permettant de détecter les zones à risque sur un pipeline. Fiable, économique et simple à mettre en œuvre, elle permet de sécuriser 1,5 million de kilomètres de pipelines où les technologies actuelles ne peuvent être appliquées. Skipper NDT apporte une réponse adaptée au défi sécuritaire et environnemental posé par lespipelines dits non raclables.

#edtech : Lalilo lève 1,6 million d’euros pour aider les professeurs à enseigner la lecture

Lalilo, qui met l’intelligence artificielle au service des professeurs des écoles pour leur permettre de pouvoir mieux individualiser leur pédagogie, lève 1,6 million d’euros.

Un quart des enfants de 10 ans ne sait pas lire, et les professeurs n’ont pas le temps de s’adapter à chaque enfant même s’ils doivent et aimeraient le faire. Lalilo met l’intelligence artificielle au service des professeurs des écoles pour leur permettre de pouvoir mieux individualiser leur pédagogie.

lalilo-e1508848452573

“ Lalilo est une sorte d’assistant pour l’enseignant, qui lui permet d’individualiser sa pédagogie et de personnaliser le parcours d’apprentissage de ses élèves “, Amine Mezzour, cofondateur de Lalilo.

La solution est déjà lancée en France et aux Etats-Unis. Grâce à ce premier tour de table de 1,6 million d’euros, bouclé auprès de Kima Ventures, Nestadio Capital et plusieurs business angels, Lalilo espère pouvoir accélérer son déploiement dans ces deux pays, alors que 5000 professeurs se sont déjà dit intéressés.

https://www.lalilo.com/

#Assurtech : Shift Technology lève 28 millions de dollars pour lutter contre la fraude à l’assurance

Shift Technology, incubée chez Agoranov jusqu’en 2015, propose une solution innovante d’aide à la détection des déclarations frauduleuses en assurance. La startup vient de boucler une troisième levée de fonds, cette fois pour un montant de 28 millions de dollars.

Shift Technology, incubée chez Agoranov jusqu’en 2015, propose une solution innovante d’aide à la détection des déclarations frauduleuses en assurance. La startup vient de boucler une troisième levée de fonds, cette fois pour un montant de 28 millions de dollars auprès du fonds de capital-risque américain Accel Partners, de General Catalyst ainsi que des investisseurs historiques Iris Capital et Elaia Partners (1,4 M€ en 2014, 10M$ en 2016).

Shift-Technology-L-R-Eric-Sibony-David-Durrleman-and-Jeremy-Jawish

Aujourd’hui acteur incontournable de l'”assurtech”, Shift Technology, créée fin 2013, propose le recours à l’intelligence artificielle et au Big Data afin de pouvoir donner en temps réel « un score » qualifiant le caractère suspect ou non de chacune des déclarations de sinistres envoyées par ses clients assureurs et de qualifier les types de fraudes (y compris celles commises en bande organisée).

La société compte aujourd’hui 45 clients significatifs dans le secteur de l’assurance auto, habitation et santé, en France et à l’international (USA, Singapour, Mexique,…), et a permis de sécuriser l’analyse de pas moins de 100 millions de sinistres automobiles, habitations et risques divers, et 300 millions de déclarations en santé.
Elle prévoit de poursuivre son développement à l’international avec l’ouverture début 2018 de bureaux à New York et Tokyo.

Pour plus d’informations sur Shift Technology

#HRTech : HireSweet lève 1,5 million d’euros pour perfectionner son Intelligence Artificielle du recrutement tech

HireSweet, accompagnée par Agoranov, boucle sa première levée de fonds d’1,5 million d’euros auprès de Global Founders Capital, Kima Ventures, la BPI, et de plusieurs Business Angels. Ce spécialiste du recrutement tech va poursuivre le développement de son Intelligence Artificielle et accélérer sa croissance en étoffant son équipe de 11 personnes aujourd'hui.

[Communiqué de presse]

Paris, le 24 octobre 2017 – Lancée il y a tout juste un an, la startup HireSweet boucle sa première levée de fonds d’1,5 million d’euros auprès de Global Founders Capital, Kima Ventures, la BPI, et de plusieurs Business Angels. Ce spécialiste du recrutement tech va poursuivre le développement de son Intelligence Artificielle et accélérer sa croissance en étoffant son équipe de 11 personnes aujourd’hui.

HireSweet : l’Intelligence Artificielle au service du recrutement tech

HireSweet aide les entreprises à affronter la pénurie de développeurs dans le monde, où près d’un million de postes seront vacants en 2022. Depuis 2016, Robin Choy, Ismael Belghiti et Paul Bachelier développent un outil pour automatiser entièrement la recherche de profils tech. Grâce à une Intelligence Artificielle de pointe sur le marché, baptisée Cerebro, la startup analyse des dizaines de millions de pages internet sur les réseaux sociaux et open source avec Github, Stack Overflow, etc. Les ingénieurs, très sollicités, sont une minorité à entamer une phase de “recherche active” et préfèrent souvent attendre que les meilleures opportunités viennent à eux. Le Cerebro permet donc d’accéder à ce « marché caché ».

HireSweet permet d’identifier les développeurs les plus pertinents pour une offre d’emploi donnée. L’analyse concerne toute la donnée publique qui est pourtant accessible à tous : la startup se charge de l’analyser et de l’interpréter. Le service va jusqu’à accompagner les recruteurs dans le contact personnel des potentiels candidats.

hiresweet2

Robin Choy explique : « Il n’y a jamais eu autant de données disponibles sur les entreprises et les candidats : le nombre grandissant de contributions open source, la fréquentation en constante hausse des réseaux sociaux… La masse d’informations est tellement importante qu’il est souvent fastidieux de distinguer celles qui sont réellement utiles. Malgré cela, les entreprises ne trouvent pas les bons candidats et les candidats ne trouvent pas toujours les bons projets.
Notre objectif n’est pas de remplacer le recruteur humain mais plutôt de l’augmenter grâce à notre technologie, le Cerebro. Nous automatisons la recherche de candidats, tâche répétitive et fastidieuse qui consomme 90% du temps d’un recruteur, afin que ce dernier se concentre sur la partie à valeur ajoutée : le contact direct, humain et personnalisé avec le candidat ».

La technologie, priorité de HireSweet en 2018

Grâce à son algorithme de pointe, HireSweet a convaincu des fonds d’investissement Européens de premier rang (Global Founders Capital, fonds de Venture Capital le plus capitalisé d’Europe et Kima Ventures, fonds d’investissement de Xavier Niel), la BPI et des Business Angels influents et reconnus : David Bizer, premier recruteur de Google en Europe; Yannis Yahiaoui, fondateur d’Adotmob ; Yves Weisselberger, CEO de Snapcar ; et The Family. Avec cette levée, la startup poursuivra le développement de son Intelligence Artificielle en investissant largement dans la R&D et en recrutant des ingénieurs à la croisée de l’IA et de l’optimisation combinatoire.

“Nous rendrons la recherche de candidats plus humaine, plus directe et plus personnelle” promet Ismael Belghiti, “Imaginez qu’un être surhumain connaisse toutes les entreprises, toutes les formations, toutes les technologies et tous les candidats, que cette intelligence se souvienne de chaque projet de vie, comprenne et anticipe chaque besoin : c’est ce que notre équipe est en train de créer. A partir des informations collectées, le Cerebro a non seulement la capacité d’estimer les connaissances techniques, mais aussi la culture de l’entreprise, les soft skills, la capacité d’adaptation. Nous pensons que l’intelligence artificielle a le pouvoir d’améliorer les processus de recrutement en profondeur en apportant une compréhension des affinités potentielles entres entreprises et candidats. “

hiresweet

Cette levée permettra également à HireSweet de proposer sa technologie à un plus grand nombre de clients. Après son succès en France, la startup entend bien viser l’Europe et les Etats-Unis.

A propos d’HireSweet :
Créée en octobre 2016 par Robin Choy, Ismael Belghiti et Paul Bachelier, HireSweet est une plateforme d’aide au recrutement de développeurs & designers à destination des entreprises. La startup a développé le Cerebro, une Intelligence Artificielle qui analyse l’activité publique et open source afin d’identifier les meilleurs profils correspondants à une offre donnée. Soutenue par TheFamily & Agoranov, elle a levé 1,5M€ auprès de la BPI, de fonds d’investissements & de Business Angels. HireSweet compte parmi ses clients : Doctrine, eFounders, Deezer, Nokia Health, Sqreen, CallDesk. L’équipe compte dorénavant 11 personnes.

http://www.hiresweet.com

#NewSpace : Earthcube lève 3 millions d'euros

Earthcube, leader français de la surveillance par satellite, accompagné par Agoranov, a annoncé aujourd'hui avoir effectué une levée de fonds de 3 millions d'euros menée par 360 Capital Partners. Ce tour de table va permettre à Earthcube d'accélérer son développement commercial, développer son avance technologique et recruter massivement jusqu'en 2018.

[Communiqué de presse]

Paris – 16 octobre 2017
Earthcube, leader français de la surveillance par satellite, a annoncé aujourd’hui avoir effectué une levée de fonds de 3 millions d’euros menée par 360 Capital Partners. Ce tour de table va permettre à Earthcube d’accélérer son développement commercial, développer son avance technologique et recruter massivement jusqu’en 2018.

Dans les étoiles, la startup française est unique !
Si elles sont une source de données extraordinaires, les images satellites étaient jusqu’à récemment très chères, peu fréquentes, et largement traitées manuellement: une image satellite peut ainsi prendre plus d’une journée à être étudiée par un analyste.
Mais ces dernières années ont vu le nombre de satellites, la fréquence et la qualité de leurs images exploser, phénomène accompagné par une forte diminution du coût de celles-ci. Ce double effet rend désormais possible des applications qui n’étaient pas envisageables auparavant… si toutefois on parvient à automatiser l’analyse de ces images.
Pour répondre à ce problème, Earthcube apporte des solutions reposant sur des modèles mathématiques avancés et des algorithmes d’intelligence artificielle issues notamment de travaux de recherche dans l’imagerie médicale, afin d’automatiser l’analyse des images avec un très fort enjeu de performance.

Fondé en mars 2016 par Arnaud Guérin et Renaud Allioux, Earthcube allie un savoir-faire technologique pointu à une très forte connaissance métier et opérationnelle de ses clients. Ainsi, Earthcube détecte les points à surveiller, est capable d’attirer l’attention sur les vrais problèmes tout en évitant de remonter des alertes inutiles.

Par exemple, un pipeline peut faire plusieurs centaines, plusieurs milliers de kilomètres, rendant ces infrastructures complexes à monitorer car les systèmes au sol sont chers et difficiles à maintenir. La grande majorité des accidents ne sont pas liés au vieillissement mais à des interventions externes comme des engins de chantier qui creusent dans le pipeline sans savoir où il est enterré. Une fréquence de surveillance accrue permet de détecter ces engins avant que les travaux commencent pour éviter des catastrophes environnementales et économiser plusieurs millions d’euros afin de nettoyer les dégâts.

Les services d’Earthcube permettent également de prévenir les risques de catastrophes naturelles. Pour les incendies, par exemple, la réglementation impose un strict entretien des zones végétalisées pour minimiser les risques de départ de feu. Toutefois il reste très complexe de s’assurer du respect de la réglementation sur des territoires très étendus. Earthcube permet de détecter automatiquement les zones où les obligations de débroussaillage ne sont pas respectées, offrant ainsi la possibilité d’intervenir en amont pour limiter le nombre d’incendies.
Enfin, Earthcube a la capacité d’évaluer précisément les zones les plus touchées après une catastrophe comme un séisme ou une tempête afin d’aider à prioriser les interventions et évaluer l’étendue des dégâts pour les secours ou pour des assureurs.

Capture d’écran 2017-10-20 à 10.47.13

Sur ce marché, Earthcube est la seule startup française présente parmi des sociétés quasiment exclusivement américaines (Orbital Insight, Descartes Labs, Space Know, etc.) et de gros acteurs historiques européens (comme Airbus ou Telespazio).

Objectif : 1 million d’euro de CA d’ici 2018
Grâce à cette levée de fonds et les premiers contrats signés en 2017, Earthcube va accélérer son développement commercial tout en conservant son avancée technologique. Ainsi, l’équipe doublera d’ici 2018 pour atteindre 25 personnes.

“D’ici 5 ans, notre ambition est de faire d’Earthcube le leader des services de surveillance par satellite avec un panel de clients internationaux. A terme, Earthcube veut devenir un gigantesque observatoire terrestre, capable d’analyser plusieurs fois par jour toutes les évolutions se déroulant sur notre planète. Notre objectif est d’aider à mieux comprendre et mieux mesurer les changements dans le monde pour plus de transparence et ainsi
rendre les opérations des entreprises concernées plus sûres, plus propres et plus compétitives”. Arnaud Guérin et Renaud Allioux, cofondateurs d’Earthcube.

“Earthcube nous a séduit car elle évolue sur un marché en pleine croissance avec un produit qui arrive au moment opportun, comme le confirment les premiers contrats signés par la société. Nous avons été conquis par son équipe de haut vol, qui a eu le grain de folie nécessaire pour se lancer dans un univers où quelques gros industriels se taillent aujourd’hui la part du lion… Earthcube a désormais suffisamment de carburant pour mettre sur orbite son offre de monitoring, et devenir un leader européen de l’analyse d’images satellites !”
François Collet et Alexandre Mordacq, 360 Capital Partners.

Capture d’écran 2017-10-20 à 10.49.18

 

À propos de Earthcube
Créée en mars 2016 à Toulouse, Earthcube propose un service permettant à ses clients de surveiller quotidiennement leurs infrastructures industrielles ou l’environnement sur les zones les plus étendues ou les plus isolées, comme des pipelines, réseaux électriques ou zones à risques de catastrophes naturelles. Cette surveillance, 10 à 100 fois plus fréquente que les moyens actuels, est rendue possible par des techniques innovantes d’intelligence artificielle permettant l’automatisation de la collecte et de l’analyse d’images satellites ou aéroportées. Une surveillance plus fréquente tout en restant compétitive permet à nos clients d’anticiper les menaces avant que les problèmes n’arrivent.
Basée à Paris, Toulouse et Harwell (Angleterre), Earthcube emploie 15 personnes et compte à son bord un conseil scientifique composé de : Lionel Moisan (chercheur au CNRS, laboratoire MAP5, ponte français en traitement d’images), Michel Courtois (ex DG du CNES et directeur technique de l’ESA).
Earthcube a été sélectionné membre du réseau ESA BIC et compte déjà parmi ses références clients des organismes de renom comme : CNES, DGA, DGRIS, etc.
Pour plus d’informations : https://www.earthcube.eu/

#SmartEnergy : SMART IMPULSE REPENSE LE COMPTEUR ELECTRIQUE AVEC LA SORTIE DU SMART X ET ANNONCE UNE LEVEE DE FONDS DE 1,25 MILLIONS D’EUROS

Après plusieurs années de développement, Smart Impulse introduit de nouveau une innovation majeure pour l’efficacité énergétique dans les bâtiments et annonce une levée de fonds pour la déployer à grande échelle auprès du fonds belge Vinteor et auprès de ses actionnaires existants.

[Communiqué de presse]

Après plusieurs années de développement, Smart Impulse introduit de nouveau une innovation majeure pour l’efficacité énergétique dans les bâtiments et annonce une levée de fonds pour la déployer à grande échelle.

PARIS, le 5 octobre 2017 – Smart Impulse, entreprise innovante créée en 2011, est devenue en quelques années le leader mondial de la mesure non intrusive, cette technologie qui permet d’identifier les usages électriques d’un bâtiment à partir d’un unique compteur. Smart Impulse a analysé six cents bâtiments, soit cinq millions de mètres carrés analysés dans vingt-cinq pays sur cinq continents auprès de clients prestigieux comme Crédit Agricole, SNCF, ou de partenaires comme ENGIE ou Bouygues Energies et Services.

Au cours d’une soirée de lancement « à la Apple » regroupant plus d’une centaine d’acteurs de l’immobilier tertiaire et des services énergétiques, Smart Impulse a présenté sa dernière innovation : le Smart X. Le caractère révolutionnaire de ce compteur électrique dernière génération, réside dans la simplicité de sa mise en place : n’importe quel électricien peut l’installer en quelques dizaines de minutes et sans coupure de courant. Le compteur communique ensuite ses données automatiquement pour être traitées par les algorithmes brevetés de Smart Impulse qui identifient les consommations par usage (éclairage, informatique, ventilation, etc.).

Au cours de cette soirée, Smart Impulse a également annoncé la mise à jour de son modèle économique, orienté vers les parcs de grands bâtiments, permettant une rentabilité de son approche en moins d’un an, puis un suivi efficace des consommations dans la durée pour suivre les plans d’actions qui devront être mis en place pour être conforme à la réglementation environnementale à venir. Le compteur Smart X vient accompagné d’outils pédagogiques pour consulter ses consommations en ligne, avec des rapports et des alertes. « Nous avons voulu faire sauter deux freins majeurs de la maîtrise de l’énergie : la complexité des systèmes et leur rentabilité » déclare Julien Kerlidou, Directeur Produit. « L’objectif de notre nouvelle approche est de déployer nos solutions à grande échelle auprès de nos clients et partenaires, pour répondre à leurs enjeux d’efficacité énergétique, et avoir un impact sur les émissions de CO2 à court terme. » affirme Charles Gourio, co-fondateur et CEO de Smart Impulse.

Capture d’écran 2017-10-13 à 10.55.18

L’entreprise innovante basée à Paris a choisi de conserver la production de ses produits en France. Cela ne l’empêche pas d’avoir de fortes ambitions internationales. Smart Impulse travaille naturellement avec des partenaires leaders mondiaux des services énergétiques du fait de la simplicité de mise en place de ses solutions qui facilite leur déploiement à grande échelle. Smart Impulse a ainsi déjà déployé sa solution dans vingt-cinq pays sur cinq continents.

Pour appuyer son ambition, Smart Impulse annonce d’ailleurs une levée de fonds de 1,25 millions d’euros auprès du fonds belge Vinteor et auprès de ses actionnaires existants. « Smart Impulse nous a impressionné par la qualité de sa technologie ainsi que de son équipe, et la valeur apportée à ses clients en termes d’efficacité énergétique est claire. Nous avons identifié un très fort potentiel de développement et d’innovation pour devenir une référence internationale dans son domaine. » confie Dimitri Duffeleer, fondateur de Vinteor. « Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer notre développement commercial en France et à l’international, et poursuivre notre effort de recherche et développement pour accentuer notre position de leader mondial de solutions de mesures non intrusives des consommations électriques. » annonce Charles Gourio.

Smart Impulse
Smart Impulse est une entreprise créée en mars 2011 qui propose des solutions innovantes de mesure des consommations électriques pour permettre aux gestionnaires de bâtiments tertiaires de mieux comprendre pour mieux consommer.
www.smart-impulse.com
Contact Presse : Charles Gourio – 01 84 17 31 22 – charles.gourio@smart-impulse.com

Vinteor
Vinteor SCRL ‘Fonds Art Gens’ est un fonds coopératif belge d’entrepreneurs-investisseurs qui accompagne activement à long terme de jeunes entreprises innovantes de croissance européennes qui s’inscrivent dans la transformation numérique de la société et la réduction de l’empreinte environnementale, dans le respect
des valeurs humaines.

#medtech : FeetMe boucle un tour de table de 1,95 million d'euros

FeetMe, qui développe des semelles connectées munies de capteurs d'effort et de mouvement, annonce une levée de fonds de 1,95 million d'euros.

FeetMe développe des semelles connectées munies de capteurs d’effort et de mouvement. Grâce à des outils d’analyse du mouvement intégrés à ces dispositifs, elle est capable d’évaluer les troubles de la marche des patients souffrant d’une maladie pathologique.

feetme
La startup, accompagnée par Agoranov entre 2014 et 2016, a annoncé la clôture d’un tour de financement de 1,95 million d’euros pour financer le développement et les applications de son dispositif d’analyse de la marche.

Cette levée de fonds a été menée par Kurma Partners, via son fond Kurma Diagnostics, aux côtés du nouveau fonds Paris-Saclay Seed Fund, d’Idinvest Partners, Seventure Partners et de SOS Ventures, ce dernier étant déjà présent au capital de la société.

#medtech : Cardiologs lève 5,3 millions d'euros pour amorcer sa phase commerciale aux Etats-Unis

Cardiologs, startup medtech qui développe un logiciel d’assistance à l’interprétation d’électrocardiogrammes (ECG), annonce une levée de fonds de 5,3 millions d'euros auprès de F3A de BpiFrance, Idinvest, ISAI, Kurma Partners et Partech Ventures.

Cardiologs, startup medtech qui développe un logiciel d’assistance à l’interprétation d’électrocardiogrammes (ECG), annonce une levée de fonds de 5,3 millions d’euros auprès de F3A de BpiFrance, Idinvest, ISAI, Kurma Partners et Partech Ventures.

Co-fondée en 2014 par Yann Fleureau et Jia Li, accompagnée par Agoranov de 2014 à 2016, Cardiologs propose un outil de diagnostic médical automatique pour interpréter les ECG. En conjuguant deep learning, big data et expertise médicale, cette plateforme dématérialisée analyse en temps réel les données récoltées lors des électrocardiogrammes (ECC), et plus particulièrement ceux de longue durée(entre 48 heures et 30 jours), et permet ainsi de détecter les arythmies.

Cardiologs

La startup vient d’obtenir une homologation de la FDA pour commercialiser son produit aux États-Unis, qui se destine aux praticiens du cœur.

 

Agoranov et Africinvest signent un Memorandum d'accord de coopération à Tunis, à l’occasion de la visite de Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre et en présence de Mme Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Faisant partie de la délégation française accompagnant Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre, et Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Jean-Michel Dalle, directeur d’Agoranov, a signé avec M. Ziad Oueslati, Co-Founding Partner du groupe Africinvest, un Mémorandum de Coopération dans le cadre de la création par Africinvest de hubs d’incubation à Tunis puis en Afrique.

Paris, le 5 octobre 2017 –
Faisant partie de la délégation française accompagnant Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre, et Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Jean-Michel Dalle, directeur d’Agoranov, a signé avec M. Ziad Oueslati, Co-Founding Partner du groupe Africinvest, un Mémorandum de Coopération dans le cadre de la création par Africinvest de hubs d’incubation à Tunis puis en Afrique.

Ce Mémorandum d’Accord a été signé en présence de Madame Frédérique Vidal, Ministre française de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et d​e Monsieur Slim Khalbous, Ministre tunisien de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Signature du MOU entre Agoranov et Africinvest en présence de Frédérique Vidal

Au travers de leur coopération, AfricInvest et Agoranov entendent favoriser l’intégration des écosystèmes innovants entre la Tunisie et la France, et plus largement entre la France et l’Europe et l’Afrique, grâce à la mise en place d’un réseau de Hubs sur le continent africain dédiés à l’entrepreneuriat et aux startups innovantes à forte identité technologique.

Ils partagent également une volonté forte de contribuer à tisser des liens entre les startups innovantes et le monde académique et scientifique, en France, en Tunisie et en Afrique.

Ziad Oueslati, Co-Founding Partner du groupe AfricInvest a déclaré :

« Cette initiative s’inscrit dans notre démarche de responsabilité sociale. Nous souhaitons stimuler l’innovation et l’esprit entrepreneurial en Tunisie et en Afrique, mieux accompagner les entrepreneurs d’aujourd’hui et préparer les capitaines d’industrie du continent de demain. »

Jean-Michel Dalle, Directeur de Agoranov a déclaré :

« Ce partenariat représente une très belle initiative pour consolider les échanges économiques, stratégiques et académiques entre acteurs de l’innovation des deux pays et des deux continents. Nous sommes très fiers qu’Agoranov, incubateur soutenu par le ministère français de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ait été choisi par Africinvest pour l’accompagner dans ce projet. ».

———————————————————————

L’incubateur Agoranov, fondé par les Universités Pierre et Marie Curie et Paris Dauphine, l’Ecole Normale Supérieure, ParisTech et l’INRIA, et soutenu par le Ministère chargé de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la Région Ile de France, la Ville de Paris et le Fonds Social Européen, a accompagné depuis 15 ans plus de 320 startups innovantes parmi lesquelles Criteo, cotée au NASDAQ et valorisée plus de 2 milliards de dollars, ainsi que 4 autres entreprises introduites en bourse en France sur Euronext. Au total, les 250 startups innovantes en activité incubées par Agoranov représentent actuellement plus de 6000 emplois directs et ont levé plus de 600 millions d’euros auprès d’investisseurs privés.

Le groupe AfricInvest est un acteur de référence du capital investissement en Afrique depuis plus d’une vingtaine d’années (avec plus de 1 Milliard USD d’actifs sous gestion). Il est présent aujourd’hui dans plus de 25 pays d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne et compte des bureaux de représentation à Tunis, Alger, Abidjan, Casablanca, Nairobi, Lagos, Le Caire, Londres et Paris. En janvier 2017 AfricInvest et BPI France ont lancé un fonds franco-africain pour les PME innovantes doté de plus de 77M€.

ESIEE Paris lance son programme d'accélération technologique en partenariat avec Agoranov

ESIEE Paris, en partenariat avec Agoranov, a créé dans le cadre du 2e Programme Investissements d’Avenir (PIA 2) un pôle de référence dans le domaine des objets connectés : ESIEE connect.

[Communiqué de presse du 3 octobre 2017]

ESIEE Paris, en partenariat avec Agoranov, a créé dans le cadre du 2e Programme Investissements d’Avenir (PIA 2) un pôle de référence dans le domaine des objets connectés : ESIEE connect.

A destination des startups et entreprises innovantes (TPE, PME, ETI, Spin off…), il propose une réponse formation à l’évolution des systèmes intelligents et connectés, des capteurs innovants, de l’IoT, des objets intelligents et des systèmes embarqués.

Les ingénieurs ESIEE Paris accompagnent les projets. Leurs domaines d’expertise sont les neurosciences, les biosciences, la micro-fluidique, l’optique et les radiocommunications (Micro Optical Electro Mechanical Systems), les MEMS (Micro Electro Mechanical Systems) et MEMS RF (Radio Fréquence), les nanotechnologies, la réalisation de capteurs et microstructures spécifiques, l’analyse de l’eau et de l’air.

La première session a débuté le 2 octobre pour une durée de 5 mois et se déroulera en deux cycles.

• « Management de l’innovation, de la R&D et de l’entrepreneuriat » composé d’ateliers de formations pratiques organisés autour de 4 grands thèmes : le management de la R&D et de l’innovation ; la recherche de financement ; l’entrepreneuriat et le management systémique ; et le partage d’expériences.
• « Prototypage et développement technologique » dont l’objectif est de permettre de développer les compétences et les connaissances sur les processus de prototypage de la micro/nano technologie, avec un accompagnement sur la réalisation de prototypes.
Trois plateformes technologiques dédiées aux micro-technologies, MEMS et objets connectés sont accessibles : salles blanches de 650 m², plateforme communications radiofréquences et plateforme systèmes embarqués.

Inverseo, (spécialisé dans la conception et le développement de systèmes: Objets connectés – Applications mobiles), Meg-lab (spécialisé dans la conception de capteurs pour les plantes) , Sab- system (créateur de la MagicBox™, la box multiservices des chambres d’hôtel) et STYCKR (spécialisé dans la combinaison de matériel intégré et d’une application mobile) sont les premières entreprises à bénéficier de ce programme.

Une deuxième session aura lieu début mars 2018. Inscriptions ICI

En savoir plus sur le programme : +

Agoranov accueille 4 nouveaux incubés

Agoranov accueille 4 nouvelles startups en incubation : AmpliSim, Healsy, Indexima et Moona.

Agoranov accueille 4 nouvelles startups en incubation : AmpliSim, Healsy, Indexima et Moona.

 

AmpliSimAmplisim est une startup accompagnée par Agoranov dans le domaine de la qualité de l'air
AmpliSIM propose aux bureaux d’études, industriels ou collectivités un service web de simulation de la qualité de l’air. Disponible dans le cloud, ce service permet en quelques clics d’évaluer l’impact des émissions de polluants d’installations industrielles ou du trafic automobile.

HealsyHealsy est une startup accompagnée par Agoranov dans le domaine des medtech
Healsy développe le premier service mobile de prévision de glycémie capable de s’adapter à la physiologie et aux habitudes de chaque patient diabétique. L’objectif étant d’apporter un support à la décision personnalisé permettant d’éviter les complications de la pathologie par une meilleure gestion du traitement.

Indeximaindexima
INDEXIMA est une solution permettant d’augmenter les performances d’affichage des tableaux de bord de DataViz par 1000 quelque soit la solution du marché (Tableau, PowerBI, DigDash, OpenSource, Microstrategy…) et quelque soit la/les sources de données (Hadoop, SGBD, AWS, NOSQL). Nos clients analysent en instantané 5, 10, 50++ TB de données.

MoonaMoona est une startup incubée par Agoranov dans le domaine des medtech
Moona est un système breveté qui provoque et rend le sommeil plus profond, en ajustant intelligemment la température de la tête et du cou tout au long de la nuit grâce à un système à base d’eau qui apporte de la fraîcheur et de la chaleur à votre tête de manière douce et naturelle, en garantissant la meilleure expérience de sommeil.

CallDesk lève 2.1 million d’euros pour transformer le service client grâce à l’Intelligence Artificielle

CallDesk, la plateforme d’agents virtuels intelligents pour les centres d’appels, lève 2.1 millions d’euros pour son tour de seed auprès de Point Nine Capital et EQT Ventures.

[Communiqué de presse du 28 septembre 2017]
CallDesk, la plateforme d’agents virtuels intelligents pour les centres d’appels, lève 2.1 millions d’euros pour son tour de seed auprès de Point Nine Capital et EQT Ventures.

Fondé en 2016 par Vincent Gire et Aimé Dushimire, deux serial entrepreneurs, CallDesk propose des agents vocaux virtuels travaillant main dans la main avec les télé-opérateurs pour améliorer l’expérience client et réduire les coûts. Grâce à une technologie propriétaire exploitant les dernières avancées en intelligence artificielle, l’agent virtuel comprend les intentions de l’appelant et dialogue en langage naturel pour résoudre de manière autonome les tâches simples mais chronophages. Il est par exemple capable de prendre un rendez-vous, gérer une commande, comprendre des informations standards telles que le nom, le téléphone ou bien l’adresse ou bien rediriger l’appelant vers le bon interlocuteur.
Grâce au traitement de ces tâches répétitives par l’agent virtuel, les téléopérateurs peuvent se concentrer sur les tâches complexes ou à plus forte valeur ajoutée.
Les agents virtuels sont disponibles grâce à une API et s’intègrent facilement aux systèmes d’information des centres d’appels. La technologie de CallDesk est nativement multilingue et disponible pour les centres d’appels internes ou externalisés. CallDesk est aujourd’hui utilisé par de grandes entreprises telles que La Poste ou MGEN en France.

calldesk-team

Alex Candelier, Responsable du Support Utilisateurs à la DSI BSCC chez La Poste témoigne : “À travers nos différentes expérimentations conduites en production en un temps record, CallDesk a démontré tout le potentiel de leur solution SaaS de traitement robotisé des appels grâce à leur technologie d’intelligence artificiel et leur agilité de mise en oeuvre”. “Chez CallDesk, nous appliquons les dernières avancées en traitement du langage naturel
et en intelligence artificielle à une industrie traditionnelle pour améliorer de manière significative le service client” commente Vincent Gire, co-fondateur et CEO. “Dans les centres d’appels traditionnels, les appelants sont placés dans une file d’attente, dirigés vers le mauvais opérateur et rapidement frustrés de parler à un système qui ne les comprend pas. Nos agents ont de réelles capacités de discussion et travaillent main dans la main avec les télé-opérateurs pour offrir un service client exceptionnel. Cette levée de fonds va nous permettre de continuer le développement de notre produit, accélérer notre développement commercial et renforcer notre équipe, formée de passionnés de la relation client. Point Nine et EQT Ventures sont des fonds spécialistes de la relation client et des services SaaS et nous rejoignent pour nous accompagner dans la prochaine étape de notre développement.

La voix est le premier canal de communication pour l’homme” commente Andreas Thorstensson, partner et expert technologique chez EQT Ventures. “EQT Ventures a été impressionné par la manière dont Vincent et Aimé ont développé une solution d’intelligence artificielle pour résoudre une grande partie des problèmes associés avec l’industrie des centres d’appels. En créant un service doté de réels capacités cognitives, naturellement multilingue, l’équipe a clairement montré son ambition internationale et EQT Ventures a hâte d’aider CallDesk à grandir et développer son produit”.
L’intelligence artificielle et le machine learning sont très à la mode aujourd’hui, mais peu de sociétés ont réussi à mettre au point des solutions basées sur l’intelligence artificielle et capable de délivrer une vraie valeure commerciale.” commente Christoph Janz, partner fondateur chez Point Nine. “Personnellement, 9 ans après mon investissement initial dans Zendesk, je suis très excité par l’opportunité d’aider une société qui s’attaque à un autre énorme défi dans l’industrie du service client avec une veritable technologie innovante.
Guilhem Pradalié, direction relation client et responsable de projets innovation & expérience client témoigne : “Les travaux effectués avec CallDesk sont réellement prometteurs. La technologie voicebot qu’ils proposent est selon moi la plus avancée sur le marché. La seule à ce jour capable de produire rapidement des résultats en production à ma connaissance.

CallDesk est soutenu par l’incubateur Agoranov qui propose un accompagnement et un espace de travail aux start up innovantes en science et technologie.

#BioTech : Eligo Biosciences lève 16,8 millions d'euros

La biotech Eligo Bioscience annonce avoir bouclé une nouvelle levée de fonds de 16,8 millions d’euros (20 millions de dollars) auprès du fonds d’investissement américain Khosla Ventures et de son actionnaire historique Seventure.

Deux ans après avoir réalisé un premier tour de table de 2,4 millions d’euros, la biotech Eligo Bioscience annonce avoir bouclé une nouvelle levée de fonds de 16,8 millions d’euros (20 millions de dollars) auprès du fonds d’investissement américain Khosla Ventures et de son actionnaire historique Seventure.

La start-up va ainsi pouvoir accélérer le développement de sa plate-forme de biothérapies programmables et préparer le lancement, d’ici à deux ans, de sa première étude clinique. La startup compte en outre recruter de nouveaux collaborateurs pour son équipe, qui comptera 20 personnes début 2018.

Eligo-Bioscience-Microbiome-CRISPR

Fondée en 2014 et accompagnée par Agoranov en 2015, Eligo Bioscience, spin-off du MIT et de la Rockefeller University, développe la première plate-forme de biothérapies programmables au monde pour le microbiome, capable d’éradiquer de façon extrêmement précise les bactéries pathogènes, résistantes ou virulentes.

Pour plus d’informations : https://eligo-bioscience.com/

EDF Pulse 2017 : nos incubés Neuradom et Woodoo lauréats dans leurs catégories respectives

La 4ème édition des Prix EDF Pulse vient de s'achever avec 4 lauréats récompensés et 1 Prix du public. Parmi eux comptent deux startups accompagnées par Agoranov: Neuradom et Woodoo.

Créés dans l’optique de soutenir l’innovation, valoriser et apporter un appui concret aux start-up qui se mobilisent, créent et inventent aujourd’hui le monde de demain, les Prix EDF Pulse viennent d’être attribués aux lauréats de cette 4ème édition.

Ce sont plus de 500 candidatures qui ont été reçues, pour ne récompenser que 4 lauréats (1 par catégorie) et 1 Prix du Public.

EDFPulse2
Les lauréats EDF Pulse 2017

Parmi les lauréats comptent deux startups accompagnées par Agoranov:

  • Catégorie Smart Health : AutonHome (par Neuradom)
    Bel exemple de réalité augmentée dans le domaine médical, AutonHome est un programme de rééducation à domicile, qui offre aux patients atteints de maladies neurodégénératives ou de troubles cognitifs, grâce à des capteurs et à la réalité virtuelle, des exercices de rééducation personnalisés, suivis à distance par un thérapeute.
  • Catégorie Smart City : Woodoo                                                                                                                                                                                Woodoo est une start-up spécialisée dans la fabrication de bois bionique. A ce titre, elle a développé une technologie brevetée de fabrication de bois translucide, imputrescible, trois fois plus rigide que le bois d’origine et plus résistant au feu. Couvrant un spectre technologique très large, l’innovation ouvre la voie à une grande variété d’applications dans l’ingénierie moléculaire du bois. L’empreinte carbone du matériau éco-conçu est 2 fois moins énergivore que le béton et 130 fois moins que l’acier. Par ses propriétés exceptionnelles, ce matériau hybride ouvre des possibilités entièrement nouvelles, notamment dans l’industrie du design et de la construction.
Dispatch Management Systems : Class&Co acquise par RCI Bank and Services pour l'Alliance Renault-Nissan

Le 1er août 2017, RCI Bank and Services a fait l’acquisition de Class & Co, société mère de Yuso, une solution automatisée de gestion des flottes pour les taxis, VTC et services de livraison, et de Marcel, plateforme de réservation de VTC en Ile-de-France.

[Communiqué de presse du 18 septembre 2017]

Le 1er août 2017, RCI Bank and Services a fait l’acquisition de Class & Co, société mère de Yuso, une solution automatisée de gestion des flottes pour les taxis, VTC et services de livraison, et de Marcel, plateforme de réservation de VTC en Ile-de-France.

Yuso est une technologie de Dispatch Management System. Dans le cadre du ride-hailing[1], elle permet aux transporteurs urbains de calculer en temps réel les itinéraires de leurs clients et la disponibilité de leurs chauffeurs, facilitant ainsi une gestion optimisée de la flotte de véhicules.
Cette technologie pourra également être utilisée dans le cadre des activités de RCI Bank and Services pour les marques de l’Alliance Renault-Nissan.

Class&Co a été accompagné par Agoranov de 2014 à 2016.

Page 1 sur 191234510Dernière page »